Plus un enfant est petit, plus il est vulnérable. Au fur et à mesure qu'il grandit, il découvre le monde qui l'entoure... mais il ne comprend pas nécessairement les dangers que cela peut représenter. En particulier, la maison constitue une source de risques pour lui.

Surveiller, accompagner et éduquer

  • La première mesure de sécurité est bien entendu la surveillance de l'enfant.
  • Mais cela ne suffit pas, car il faut aussi l'accompagner vers une prise d'autonomie : vous ne serez pas toujours là pour lui dire ce qui est permis ou pas. Il est donc important de lui expliquer ce qui est dangereux et pourquoi. Interdire sans donner d'explication n'est pas une attitude qui l'aidera à grandir.
  • Enfin, il vous faudra compléter cette éducation à la prudence par des mesures passives efficaces. Par exemple, on n'empêchera jamais un petit qui commence à marcher de tomber. Mais on peut éviter qu'il dégringole les escaliers grâce à des barrières de protection, et en lui apprenant à se tenir en montant.
  • Dites « non » lorsqu'il le faut ! Dès 18 mois, expliquez à l'enfant, avec des mots simples, adaptés à son âge, que certaines situations ou certains objets sont dangereux.

Mes avantages


Voir aussi