AccueilVotre santéBien dans son environnement

Se déplacer en harmonie avec l’environnement : bon pour la santé, bon pour la planète !


Jetons un coup d’œil à ceux que l’on appelle maintenant les transports « doux ».
Que ce soit en marchant, en pédalant à travers champs ou en utilisant des moyens de locomotion plus alternatifs tels la trottinette… Vous prenez soin de votre santé tout en faisant un geste pour l’environnement ! Jetons un coup d’œil à ceux que l’on appelle maintenant les moyens de transport « doux ».

La marche, mode de transport universel par excellence

La marche est le mode de déplacement le plus naturel pour l’humain. Elle est accessible à la plupart d’entre nous, du jeune enfant à la personne âgée (chacun à son rythme, bien sûr !). Si certains de ses bienfaits se font sentir immédiatement (meilleur sommeil, libération des pensées, évacuation du stress, digestion facilitée, …), d’autres effets de la marche arrivent à plus long terme : amélioration de la circulation sanguine, prévention de certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, tonification des muscles, renforcement des os, réduction de la tension artérielle…

Mode de déplacement très avantageux pour les trajets courts, la marche est gratuite, nous fait souvent gagner du temps et ne pollue pas. Et pour que marcher rime avec plaisir, combinez-le à d’autres activités comme, par exemple, visiter une ville, découvrir la nature qui vous entoure, rendre visite à des amis ou encore sortir votre compagnon à quatre pattes.

Plus d'infos

Le vélo, imbattable dans les bouchons !

Le principal atout santé de la pratique du vélo est de faire travailler à la fois le cœur et les muscles, améliorant ainsi le système cardiovasculaire et musculaire. En roulant à une allure modérée, l’ensemble des muscles du corps sont mobilisés : particulièrement ceux des cuisses et des mollets mais aussi les abdominaux, les dorsaux et les bras. En plus des bienfaits physiques, le vélo apporte un bien-être psychique : pédaler est un remède efficace contre le stress et les tensions du quotidien.

Ce mode de transport reste économique, seul le coût du vélo est à votre charge, et éventuellement quelques frais d’entretien ainsi que du matériel de protection et de visibilité. De plus, à l’usage, il ne prend pas beaucoup de place, d’autant plus si vous optez pour une version pliable. En ville, il est considéré comme plus rapide que les voitures et les transports en commun : « Le vélo est en général gagnant sur la voiture pour des distances de 5 à 6 km et de 10 km sur les transports en commun (du fait notamment des temps d’attente et des correspondances) » selon l'ASBL Provélo.

Le roller et la trottinette, plus que des jouets

Le roller et surtout la trottinette, en très forte progression ces dernières années, constituent un excellent moyen de maintenir votre condition physique.

Ils ont des atouts santé identiques à la marche et au vélo et permettent également un gain de temps pour effectuer des trajets sur des courtes distances. La vitesse moyenne réalisée par un individu circulant à roller est de 12km/h, tandis qu’elle est de 10km/h pour la trottinette classique. Ces « moyens de transports » sont aussi peu onéreux, légers et plus faciles à ranger qu’un vélo. En outre, ils se glissent aisément dans un coffre de voiture, pour compléter un trajet quotidien.

Ils représentent malgré tout un risque car il est plus facile de chuter à roller qu’à vélo : mieux vaut s’entrainer et correctement s’équiper avant de grimper sur des roulettes.

L’électrique, de plus en plus pratiqué

Trottinettes et vélos se déclinent également en version électrique. Dans une moindre mesure, on rencontre parfois sur nos trottoirs et pistes cyclables d’autres engins comme les segways®, les monoroues et hoverboard électriques. Le bénéfice « santé » semble anéanti si l’on ne fait pas travailler ses muscles ? Certes, on se dépense moins à vélo électrique qu’en pédalant à l’ancienne. Mais le bénéfice physique n’est pas nul pour autant : utiliser un vélo ou une trottinette électrique donne l’opportunité de respirer au grand air et de profiter des rayons du soleil. Ces déplacements demandent également un certain gainage et un bon équilibre. Certains font travailler les jambes, d’autres les bras pour maintenir l’engin en équilibre. L’exercice physique est moindre mais il reste réel, d’autant plus que, sans l’aide électrique, vous ne vous seriez peut-être pas engagé sur le même parcours. Des moyens de transports tels que la trottinette électrique ont l’avantage de se combiner facilement à la voiture ou au transport en commun pour parcourir rapidement le premier et le dernier kilomètre : celui qui vous sépare de la bouche de métro ou du parking de délestage.

Les utilisateurs doivent néanmoins respecter le code de la route, s’entrainer suffisamment avant de se retrouver sur la voie publique, et porter un équipement de protection et de visibilité, afin d’être vus pour les autres usagers de la route ou de la piste cyclable.

Au rayon écologie et respect de la nature, ces modes de transport sont de bonnes alternatives à la voiture, même si la production des batteries génère une certaine pollution et consomme des matières premières précieuses. Heureusement ces éléments se recyclent.

Infor Santé, service de promotion de la santé

Voir aussi