AccueilMa santéGrossesse et naissanceLa vie avec bébéLa santé de mon bébé

Comprendre les pleurs de bébé

Un bébé, ça pleure ! C'est sa façon à lui de s'exprimer et il n'y a pas toujours d'explications à trouver. Mais voilà, c'est difficile et tellement culpabilisant d'entendre son bébé pleurer.

Pleurer est la principale façon pour votre bébé de communiquer. En pleurant, il dit qu’il a faim, que son lange est sale, qu’il est fatigué ou tout simplement qu’il a besoin de vous. Il faut souvent quelques semaines aux jeunes parents pour comprendre ce que veulent dire les divers pleurs de leur enfant.

Les pleurs sont aussi une question d’âge. Un nouveau-né pleurera plus qu’un bébé de 3 mois : petit à petit, votre bébé développera d’autres moyens de communiquer avec vous.

Une origine alimentaire ou médicale ?

Si votre bébé pleure juste après la tétée ou le biberon, plusieurs causes peuvent être identifiées.

Votre bébé se nourrit beaucoup dans les premiers mois de sa vie. S’il avale de l’air en tétant, cela provoque des rots et des douleurs au ventre (ce qu’on appelle communément des coliques).

Certains bébés sont allergiques au lait de vache. Cela peut aussi provoquer un inconfort, des pleurs ou une irritabilité.

Si c’est le cas de votre bébé, votre pédiatre vous conseillera, que vous l’allaitiez ou que vous lui donniez des biberons.

Votre pédiatre vérifiera aussi si votre bébé n’a pas une infection urinaire ou au niveau de l’oreille.

Un bébé fait-il des caprices ?

Chaque bébé a son propre caractère, son propre tempérament. Certains supportent peu les changements. D’autres montrent plus vite quand leurs besoins ne sont pas comblés rapidement.

Certains enfants ont besoin de beaucoup de stimulations, veulent tout voir, aiment le bruit, ont besoin d’être entourés. D’autres préfèrent une ambiance calme et réagissent s’il y a trop d’agitation autour d’eux. Le soir est souvent un moment où les bébés sont grincheux et pleurent, cela les aide à évacuer l’excitation de la journée. Pas de chance si cela se produit pile quand le conjoint revient du travail…

Rassurez-vous : un bébé qui pleure souvent n’est pas pour autant malade, s’il mange bien, s’il grossit normalement et s’il dort suffisamment.

Vous avez écarté toutes les causes possibles, mais vous n’arrivez pas à le calmer ? Pas de panique, cela peut arriver à tous les bébés.

Portez-le, bercez-le, chantonnez une comptine, rassurez-le avec la voix, promenez-le en poussette ou en voiture, donnez-lui un bain, faites-lui un massage doux...

Parlez-en à votre médecin généraliste ou votre pédiatre pour vous rassurer.

Bon à savoir

N’utilisez jamais de médicaments calmants, ils augmentent le risque de mort subite du nourrisson.

Il est aussi fortement déconseillé de tremper la tétine dans le miel ou la confiture. Le sucre est néfaste pour les futures dents de votre bébé.

Votre bébé a besoin d’un rythme de vie régulier : des repas dans une ambiance paisible et en prenant le temps ; un rituel du coucher identique tous les jours ; des activités stimulantes à certains moments et apaisantes à d’autres.

Profitez aussi des moments calmes pour câliner votre bébé, jouer avec lui, et pas seulement lorsqu’il pleure.

Cherchez de l’aide

Convenez avec votre conjoint(e) de vous lever chacun à votre tour la nuit. Faites appel aux grands-parents, à d’autres membres de la famille ou à des amis, pour garder l’enfant lors d’une sieste ou d’une nuit. Vous pourrez ainsi chacun mieux vous reposer.

Certains jours, rien ne va plus, vous n’arrivez pas à calmer votre bébé, vous ne supportez plus ses pleurs et ses cris… L’épuisement vous submerge, vous avez envie de crier, vous avez peur de ne pas y arriver, d’être un mauvais parent… Ne restez pas seul(e) avec ces sentiments, osez en parler à votre conjoint(e), votre meilleure ami(e), votre entourage. Votre médecin généraliste, votre pédiatre ou la consultation ONE sont là pour vous écouter, vous soutenir, vous rassurer.

Les réseaux sociaux proposent de nombreux groupes de discussion sur les pleurs de bébé, entre parents qui vivent la même chose que vous. Cela peut vous rassurer et vous soutenir, mais soyez vigilant, tout conseil n’est pas toujours bon à prendre.

Pensez aussi aux lieux comme les Maisons vertes , les Bébés-rencontre de la Ligue des Familles ou les espaces parents-bébés organisés par certains centres de Planning familial ou maisons médicales : ce sont des espaces où vous pourrez rencontrer d’autres parents et des professionnels avec qui partager vos questions et votre expérience.

Mon bébé a deux mois. Il a toujours été un bébé plus ou moins calme, mais là ça fait une semaine qu'il nous mène la vie dure. Il pleure sans cesse entre ses biberons. Il n'y a que le soir qu'il finit par dormir jusqu'au lendemain matin. Je ne sais plus quoi faire. Là il hurle encore, je l'ai mis dans sa chambre, car sinon je pleure aussi. Que peut-il bien avoir ??

Voir aussi