AccueilMa santéGrossesse et naissanceLa vie avec bébéLa santé de mon bébé

Les gestes de premiers secours

En tant que parent (ou grand-parent, proche…), il est utile de savoir comment prendre en charge efficacement les situations d’urgence les plus fréquentes chez le nourrisson et le jeune enfant.

Des formations aux premiers secours pédiatriques sont obligatoires pour les professionnels de la petite enfance ; certains ateliers sont aussi destinés aux parents et proches de jeunes enfants.

On y apprend par exemple à réagir en cas de chute de l’enfant, de plaie, de convulsions, de brûlure, ou de suffocation, ainsi que les techniques de réanimation.

Les maîtres mots sont : garder son calme, évaluer la situation, alerter les secours via le numéro 112, assurer les premiers soins et surveiller l’évolution de l’enfant.

Que pouvez-vous faire en cas de …

Brûlure

Dans tous les cas de brûlure, le premier geste est de passer le membre touché sous l’eau à température ambiante (20°C), à 20 cm de distance, et durant si possible 20 minutes (la règle des trois 20).

Appelez les urgences via le 112.

Retour au sommaire

Chute et traumatisme

Ne laissez jamais un bébé sans surveillance.

Attachez l’enfant lorsqu’il est dans sa chaise haute.

Utilisez des sièges auto recommandés par les normes européennes.

Dès qu’il commence à se déplacer, utilisez des barrières de sécurité pour limiter l’accès vers des escaliers ou des pièces dangereuses, prenez conscience des endroits où l’enfant peut grimper.

En cas de doute lors d’une chute ou d’un traumatisme (aux membres ou à la tête), appelez toujours les urgences via le numéro 112.

Retour au sommaire

Convulsions

D'abord, assurez la sécurité : amortissez la chute de l’enfant, dégagez l’environnement, placez un coussin sous la tête.

Appelez les secours si :

  • c’est une première crise ;
  • la crise dure plusieurs minutes ;
  • la crise se répète ;
  • l’enfant reste inconscient.

Lors du retour à la conscience :

  • placez l’enfant sur le côté (position latérale de sécurité) ;
  • surveillez le retour à la normale.

En cas de convulsions avec fièvre, il faut impérativement faire baisser la température du corps :

  • déshabillez l’enfant ;
  • administrez un anti-fièvre, sous prescription médicale en suppositoire, pas par la bouche !
  • dégagez les voies respiratoires.

Retour au sommaire

Plaie

Si la plaie est simple, c’est-à-dire superficielle, peu étendue, « propre » :

  • Limitez tout risque de contamination :
    • lavez-vous les mains ;
    • portez des gants jetables.
  • Nettoyez et désinfectez la plaie
  • Rincez abondamment puis séchez avec un drap propre
  • Désinfectez la plaie avec un antiseptique incolore et des compresses stériles
    • Si la plaie est minime et que la victime peut rester au repos, laissez la plaie à l’air
    • Si la plaie risque d’être exposée aux souillures, couvrez-la d’un pansement

Si la plaie est compliquée, c’est-à-dire profonde, étendue, souillée ou contaminée, avec la présence d’un corps étranger, hémorragique : elle doit être traitée par du personnel médical.

En attendant :

  • Couvrez la plaie : compresses stériles humides et bandage
  • Éliminez les souillures superficielles à l’eau
  • N’essayez pas d’extraire les corps étrangers pénétrants
  • Contrôlez les saignements

Retour au sommaire

Plaie buccale

En cas de saignement, comprimez la plaie avec un linge propre ou demandez à l’enfant de mordre dedans.

En cas d’arrachement d’une dent, conservez celle-ci dans un linge propre et fortement humidifié et emmenez l’enfant rapidement chez le dentiste.

Quand se rendre aux urgences ?

  • Si l’enfant semble avoir des difficultés respiratoires
  • Si l’enfant semble avoir un comportement inhabituel
  • S’il y a présence d’un saignement important
  • Si la plaie présente un corps étranger
  • Si la plaie est largement ouverte avec les bords fortement écartés

Retour au sommaire

Spasme du sanglot

Il survient chez les très jeunes et les jeunes enfants après une crise de colère. L’enfant bloque alors sa respiration. Il peut devenir pâle ou bleu (cyanose). Ce n’est pas une situation grave, mais c’est impressionnant.

Tentez de rester calme, de ne pas crier. Tentez de surprendre l’enfant en lui soufflant par exemple un peu d’air sur le visage. Ne le secouez jamais !

Retour au sommaire

Suffocation

Si l’enfant met en bouche des objets ou des aliments trop gros et commence à suffoquer, essayez de le faire tousser rapidement.

Si la toux est inefficace :

  • Appelez les secours
  • Alternez tapes dorsales et compressions thoraciques (chez l’enfant de plus d’un an, les compressions seront abdominales).

Si le corps étranger n’a pas pu être expulsé, et que l’enfant est toujours conscient, la séquence de tapes dorsales et de compressions doit être poursuivie.

Si le corps étranger a été expulsé, réévaluez l’état de l’enfant. Il est possible qu’une partie du corps étranger soit restée dans les voies aériennes et soit responsable de complications. Au moindre doute, faites appel aux secours via le numéro 112.

Si le corps étranger ne s’expulse pas et que l’enfant tombe inconscient, commencez la réanimation cardio pulmonaire et appelez le 112

Retour au sommaire

Avec la collaboration de Céline Remy, infirmière urgentiste.

Voir aussi