AccueilMa santéBien dans ma têtePsy's et thérapiesComment choisir son psy ?

Que demander lors de la première prise de contact ?

Débuter une thérapie, c’est un engagement avant tout vis-à-vis de soi-même. Sachez que la thérapie comporte des moments chargés émotionnellement ou plus difficiles. Ne perdez pas confiance, c’est une démarche qui en vaut la peine. N’hésitez pas à en parler avec le psy que vous rencontrez et à faire le point régulièrement avec lui.

Quelles sont les modalités de la thérapie ? Rythme et durée des séances, tarif...

Les séances durent généralement de 45 à 60 minutes. Concernant le tarif par séance, il existe une différence selon le lieu de consultation. En cabinet privé, une fourchette de prix oscillant entre 30 et 50 € semble raisonnable. Toutefois, en fonction de la situation financière de chacun, le psy peut parfois adapter ses prix. Les structures comme les centres de santé mentale ou les centres de planning familial pratiquent des tarifs modérés, adaptés à votre situation financière. Les prix sont évalués entre votre psy et vous en fonction de vos possibilités. Ainsi, « l’euro symbolique » voire la gratuité peuvent être envisagés dans certaines situations. Le prix ne devrait donc pas être un obstacle à la consultation !

Attention aux « rendez-vous manqués » : de nombreux psy vous factureront la séance si vous ne les prévenez pas suffisamment tôt de votre absence à une consultation.

Quelle est sa formation ? Quel type d’approche utilise-t-il...?

Votre psy abordera certainement la plupart de ces questions lors du premier entretien. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à l’interroger !

Cela vous permettra de savoir à quoi vous vous engagez et de vous sentir plus à l’aise lors des séances suivantes.

Quelques questions à vous poser...

La qualité de la relation entre votre psy et vous est essentielle. Il est primordial que vous vous sentiez à l’aise. Pour cela, faites confiance à votre bon sens et à votre ressenti ! Mais attention, la première séance n’est peut-être pas suffisante pour tirer des conclusions. Quelques séances supplémentaires vous permettront de confirmer ou non votre première impression.

Vous êtes-vous senti(e) bien accueilli(e) par le psy ? : ponctualité, accueil respectueux et bienveillant, environnement de travail agréable, cadre souple et sécurisant…

Vous êtes-vous senti(e) à l’aise pour parler librement de ce qui vous préoccupe ? Vous êtes-vous senti(e) entendu(e), compris(e) et respecté(e) ? Si vous n’avez pas un bon contact avec votre psy, ça ne veut pas dire pour autant qu’il ne soit pas compétent, mais tout simplement qu’il ne vous convient peut-être pas personnellement. Dans ce cas, prenez le temps de la réflexion et, si nécessaire, n’hésitez pas à en consulter un autre. Même si c’est difficile, ne perdez pas confiance, c’est un cheminement qui en vaut la peine.

Bon à savoir

  • respect de votre dignité ;
  • respect de la distance entre votre psy et vous (relation professionnelle) ;
  • respect de votre libre choix (notamment, en ce qui concerne votre droit à arrêter la thérapie à tout moment) ;
  • respect de votre anonymat ;
  • respect de votre autonomie (pas de dépendance entre votre psy et vous) ;
  • règle de la confidentialité par rapport à tout ce que vous lui confiez au cours des séances ;
  • (…)
Infor Santé, service de promotion de la santé