Remboursement suivi de grossesse et examens médicaux

Examens médicaux, dépistages, échographies, consultations avec le gynécologue ou la sage-femme, kiné périnatale, ostéopathie... La MC vous informe et vous soutient dans le suivi de votre grossesse.

Le suivi de la grossesse

Le suivi d’une grossesse représente un certain budget. Il varie selon le prestataire qui vous accompagne. Le fait qu'il soit conventionné ou pas a un impact.

Être suivie par un médecin généraliste

Il vous accompagne dès le désir d’enfant. Il peut faire le lien entre les différents prestataires qui encadrent votre projet de grossesse. Pour être mieux remboursé, vérifiez s’il est conventionné (posez-lui la question ou consultez l'outil de recherche de la MC) et demandez-lui d’ouvrir pour vous un DMG (dossier médical global).

Les questions à poser à mon médecin généraliste

Être suivie par un gynécologue-obstétricien

Renseignez-vous pour savoir s’il est conventionné (posez-lui la question ou consultez l'outil de recherche de la MC) et connaître les tarifs de l’hôpital où il travaille (suppléments de chambre et d’honoraires).

Les questions à poser à mon gynécologue

Être suivie par une sage-femme

À l’hôpital, en maison de naissance ou à domicile, la sage-femme vous accompagne avant, pendant et après la grossesse ainsi qu’au moment d’accoucher. Elle peut aussi prodiguer des soins durant la première année de bébé.

Pour être mieux remboursé, vérifiez si votre sage-femme est conventionnée (posez-lui la question ou consultez l'outil de recherche de la MC). Conventionnée ou non, elle peut appliquer le tiers payant pour l’ensemble de ses prestations.

Les questions à poser à ma sage-femme

    Vous trouverez une liste de contacts sur le site des sages-femmes belges. Une recherche est possible selon la région où vous habitez, les spécialités que vous souhaitez ou la langue parlée.

    12 séances prénatales maximum sont remboursées par grossesse (plusieurs séances par jour sont possibles en cas de grossesse à risque).

    Les consultations sont en partie remboursées par l’assurance obligatoire. Un supplément est parfois demandé pour certaines préparations à la naissance ayant demandé une formation longue et coûteuse. Un supplément d'honoraires peut aussi être demandé si votre sage-femme n'est pas conventionnée.

    Les examens médicaux avant et après la naissance

    L’assurance obligatoire rembourse 3 échographies pour une grossesse sans risque inhabituel ainsi qu’un test de dépistage de la trisomie 21 (test NIPT). En cas de risques ou de détection d’anomalies, des échographies supplémentaires seront remboursées.

      Le test prénatal non invasif (NIPT) permet de dépister la trisomie 21 grâce à une prise de sang chez la maman. Il a lieu entre la 11e et la 13e semaine de grossesse.

      En Belgique, le NIPT est remboursé par l’assurance obligatoire. Le coût en laboratoire est de 260 € mais le montant à votre charge après remboursement est de 8,68 € (si vous bénéficiez de l’intervention majorée, le remboursement sera intégral).

      Le NIPT doit être prescrit par le médecin qui assure le suivi de la grossesse. Il est valable pour toutes les femmes enceintes, quel que soit l’âge ou les facteurs de risque. Il ne peut être facturé et remboursé qu’une fois par grossesse.

      Plus contraignant que la prise de sang, l’amniocentèse est proposée pour confirmer le NIPT (test prénatal non invasif) en cas de doute ou de résultat anormal pour le dépistage de la trisomie 21. Un remboursement est prévu par la mutualité, y compris pour les honoraires qui accompagnent cette analyse.

      L’échographie 3D n’est pas remboursée par l’assurance obligatoire sauf si elle est nécessaire pour poser un diagnostic médical (en cas de malformation par exemple).

      L’assurance obligatoire intervient financièrement en cas de diabète gestationnel. Si le dépistage est positif, le matériel pour mesurer la glycémie (au moyen d’un capteur sur la peau) vous sera alors remboursé. En tant que femme enceinte, vous pouvez aussi bénéficier d’un suivi dans un centre spécialisé.

      Un test de dépistage de la surdité est pratiqué dès le 3e jour de vie de bébé. Hospi solidaire prend en charge les frais de dépistage repris sur la facture d’hospitalisation.

      Pour obtenir le remboursement :

      Les frais de dépistage vous seront alors remboursés en même temps que les frais d’hospitalisation.

      Kiné pré et post natale : 9 séances

      Il est important de vous préparer à l’accouchement mais aussi de vous remettre en forme après celui-ci. Dans le cadre de l’assurance obligatoire, vous bénéficiez de 9 séances de kiné avant et après la naissance, hors hospitalisation.

      Si vous disposez d’une assurance Hospi +100 ou Hospi +200, complétez et envoyez une demande d’intervention pour les frais pré- et post-hospitalisation. Les suppléments des soins ayant lieu 30 jours avant ou 90 jours après l’hospitalisation vous seront alors remboursés.

      Les questions à poser à votre kiné

      Ostéopathie : 70 €

      Dans certains cas, l’ostéopathie peut apporter une réponse douce aux maux de la femme enceinte ou de bébé. Son coût peut s’avérer élevé car ces pratiques ne sont pas remboursées par l’assurance obligatoire. C’est pourquoi la MC intervient dans une partie des frais. Vous bénéficiez d’un forfait allant jusqu’à 70 € par an (10 € par séance).