Matériel d'aide et de soins pour personnes handicapées

Selon votre état de santé, du matériel d'aide et de soins peut être indispensable à votre bien-être et votre autonomie. Des interventions financières régionales existent pour l’achat de ce matériel souvent coûteux.

Aides matérielles individuelles

Qu'est-ce qu'une aide matérielle ?

Les aides matérielles individuelles ou techniques désignent tout moyen matériel permettant aux personnes malades ou handicapées de vivre de manière plus autonome

Voici un aperçu des aides existantes :

  • Les aides aux soins et à la protection personnelle : siège de toilette, de douche et de bain, langes...
  • Les aides au déplacement : adaptation pour voitures, chien-guide, tricycle...
  • Les aménagements et adaptations de la maison : adaptation des pièces de vie, mobilier adapté, lit électrique, siège-lift, barres d’appui, dispositif électrique de portes...
  • Les aides à la communication : tablette, ordinateur, matériel braille, transmetteur de son sans fil,...
  • L'entretien et/ou la réparation de certaines aides matérielles.

Bon à savoir :
Chacune des aides matérielles implique des conditions d’octroi et d'intervention différentes. Renseignez-vous auprès du Service social de votre mutualité. Il pourra également vous informer sur les différentes interventions selon votre situation.

Comment bénéficier d'une aide matérielle individuelle ?

Des interventions financières régionales peuvent vous être octroyées pour l’achat de ce matériel. 

Certaines provinces octroient également une prime pour l’aménagement du logement. 

    La Région wallonne peut intervenir pour la plupart des aides techniques et aménagements liés à un handicap. L’organisme compétent est l’Aviq.

    Qui peut bénéficier de ces aides ?

    Plusieurs conditions sont à remplir :

    • Être reconnu comme personne en situation de handicap avant l'âge de 65 ans.
    • Être domicilié en Wallonie.
    • Les frais constituent des dépenses supplémentaires liées au handicap. Sauf exception, ils  ne peuvent pas être pris en charge par d’autres régimes (assurance obligatoire, accident de travail, responsabilité civile…).

    Comment introduire une demande ?

    L’Aviq peut fournir toutes les informations pratiques, comme les formulaires de demande. Il est généralement exigé de joindre au formulaire un certificat médical spécifiant la nécessité de l’aide et son lien avec le handicap. Le service social de la MC peut vous accompagner dans vos démarches.

    Bon à savoir : demandez toujours l'accord de l'Aviq avant d'effectuer l’achat de matériel ou de réaliser l’aménagement du logement. Aucune intervention ne sera accordée si la demande n'a pas été introduite au préalable.

    À partir du 1er janvier 2024, tous les Bruxellois pourront s’adresser à leur mutualité pour introduire leurs demandes d’aides matérielles individuelles. Parallèlement, le service PHARE n’offrira plus cette possibilité.

    Comment seront traitées les demandes ?

    À partir du 1er janvier 2024, si votre handicap est survenu avant 65 ans, vous pourrez introduire une demande d'aide matérielle individuelle auprès de votre mutualité. Votre mutualité vous fournira toutes les informations pratiques, comme les formulaires de demande à compléter. 

    Les demandes d’aide seront traitées par les mutualités selon des procédures similaires à celles utilisées par le service PHARE. Le Service social de votre mutualité pourra vous accompagner dans vos démarches.

    Et si vous bénéficiez déjà d'une aide matérielle individuelle ?

    Vous pourrez autoriser le service PHARE à transmettre votre dossier à votre mutualité via le formulaire de demande. Cette procédure d’activation s’opérera lors du premier contact avec votre mutualité.

    Comment va se dérouler la période de transition ?

    Le service PHARE continuera à traiter les demandes d’intervention relatives aux aides matérielles individuelles reçues jusqu’au 31/12/2023 et à payer les interventions qu’il aura accordées. 

    Le service PHARE ne pourra plus traiter les demandes introduites à partir du 1/01/2024. Dès cette date, toute nouvelle demande devra être introduite auprès de votre mutualité. 

    En savoir plus sur cette transition

    Dans quel cas pouvez-vous vous adresser à la VAPH ?

    En tant que citoyen bruxellois, vous aurez le choix d'introduire votre demande d'intervention auprès de votre mutualité ou auprès de la VAPH (Vlaams Agentschap voor Personen met een Handicap). La VAPH continuera à intervenir dans le coût des aides matérielles et des aménagements ainsi que pour les techniques d’orientation et de mobilité, le matériel d’incontinence et l’assistance pédagogique pour les études supérieures sur le territoire Bruxellois.

    En savoir plus

    • Retrouvez les formulaires et les informations relatives à la procédure sur le site de Iriscare.
    • Pour plus d’infos sur votre dossier, vous pouvez contacter la MC par e-mail à [email protected] ou par téléphone au 02 501 55 44.
    • Pour être accompagné dans vos démarches, vous pouvez contacter le Service social de la MC.

    Si vous êtes domicilié en Flandres, adressez-vous la Protection sociale flamande (Vlaamse sociale bescherming).

    Si vous êtes domicilié en Communauté germanophone, adressez-vous à la DSL (Dienststelle für Selbstbestimmtes Leben).

    Aides à la mobilité

    Qu'est-ce qu'une aide à la mobilité ?

    Les personnes à mobilité réduite peuvent bénéficier de dispositifs qui facilitent et sécurisent leurs déplacements (voiturettes, cadres de marche, scooters électroniques, coussins anti-escarres, châssis, aides à la propulsion...).

    Bon à savoir : Chacune des aides à la mobilité implique des conditions d’octroi différentes. Le Service social de la MC peut vous informer sur les interventions et démarches à effectuer selon votre situation. 

    Comment bénéficier d'une intervention pour une aide à la mobilité ?

      1. Demandez à votre médecin (généraliste ou spécialiste) de compléter une prescription médicale pour une aide à la mobilité :
        • Si vous résidez en Région wallonne, téléchargez le document "Annexe 1" sur le site de l’AVIQ.
        • Si vous résidez en Région bruxelloise, téléchargez le document "Annexe 19" sur le site d’Iriscare.
      2. Contactez un technologue orthopédique en aides à la mobilité agréé et transmettez-lui la prescription médicale. Il vous proposera une aide à la mobilité adaptée à vos besoins.
      3. Le technologue orthopédique en aides à la mobilité demandera l’autorisation du médecin-conseil de la mutualité.
      4. Si le médecin-conseil approuve la demande (moyennant parfois la demande d’informations complémentaires ou un examen médical), le technologue orthopédique en aides à la mobilité vous fournira l’aide à la mobilité demandée.

      Vous bénéficiez de l’intervention de la Vlaamse sociale bescherming. Prenez contact avec la CM-Zorgkas :

      Les démarches pour obtenir une intervention ne doivent pas être effectuées auprès de la mutualité. Adressez-vous directement à la DSL (Dienststelle für Selbstbestimmtes Leben).