AccueilAvantagesMaladiesMaladies chroniques

Diabète : remboursements et interventions

Vous souffrez de diabète ? Dans le cadre de l'assurance obligatoire, vous pouvez bénéficier d’une intervention pour certains frais liés à la maladie, pour l'autosurveillance à domicile. Le trajet de soins offre également de nombreux avantages aux diabétiques de type 2.

Les interventions de la MC

  • Remboursement des seringues à concurrence de 50 % pour autant qu'elles soient prescrites par quantité maximum de 30 seringues (par ordonnance).
  • Remboursement intégral de l'insuline et des anti-diabétiques oraux.
  • Des interventions financières sont prévues dans le cadre de consultations chez un diététicien et/ou un podologue agréé, sous certaines conditions.
  • Autosurveillance à domicile : les personnes qui reçoivent « l'accord pour l'autosurveillance à domicile » peuvent bénéficier d'interventions complémentaires et d'une formation spécifique.
  • Capteurs : grâce à une technique révolutionnaire, vous ne devez plus nécessairement prélever une goutte de sang pour mesurer la glycémie !
  • Trajet de soins : contrat établi entre un diabétique de type 2 et ses médecins (généraliste et spécialiste) pour optimiser le suivi du traitement.

Interventions financières

  • Deux consultations par an de 30 minutes chez un diététicien agréé. Ces deux consultations peuvent avoir lieu le même jour, avec alors une durée minimum d'une heure (excepté les patients qui bénéficient de la convention pour l'auto-gestion du diabète).
  • Deux consultations par an de 45 minutes chez un podologue agréé, à condition de présenter un risque élevé de plaies aux pieds (le médecin peut déterminer si un patient présente ce risque). Ces deux consultations ne peuvent pas avoir lieu le même jour.

Le montant à charge du patient (le ticket modérateur) est comptabilisé dans le Maximum à Facturer (MAF).

Conditions d'intervention


  • Il n'y a pas d'intervention pour les prestations accomplies durant une hospitalisation.
  • Pour obtenir les remboursements, il est indispensable de disposer d'une prescription médicale. Après s'être rendu chez le diététicien ou le podologue, il faut remettre la prescription du médecin et l'attestation de soin du diététicien ou du podologue à votre mutualité.
  • Le remboursement ne vaut que pour des consultations chez un professionnel reconnu par l'Inami.

Retour en haut de page

Autosurveillance à domicile

Vous souffrez de diabète et devez vous injecter de l’insuline au moins 2 fois par jour ? Vous pouvez bénéficier d’une convention pour l’autogestion de l’équilibre de votre diabète à domicile. On parle d’autosurveillance à domicile.

En tant que patient diabétique, vous pouvez suivre un programme d’autosurveillance à domicile dans un centre spécialisé. Ceci signifie que vous avez droit à un suivi pluridisciplinaire dans un service hospitalier de diabétologie conventionné. Dans ce cadre, vous recevez en plus du suivi et des conseils, du matériel pour la surveillance de la glycémie.

Vos avantages


  • Une formation et la guidance continue à la conduite du traitement : informations sur les dosages et manipulation de l'appareil, conseils d'hygiène, aide au suivi d’un régime alimentaire, apprentissage de la gestion des glycémies.
  • La gratuité du lecteur de glycémie et ses accessoires qui permet de déterminer le taux de sucre dans le sang et d'adapter le mieux possible le traitement (les doses d'insulines).
  • La gratuité du capteur pour les diabétiques de type 1 et un prix réduit pour les diabétiques de type 2.
  • Une guidance sociale et émotionnelle, l'information spécifique destinée à l'école si le patient est un enfant.
  • 15% de réduction sur le matériel de suivi médical vendu par notre partenaire Qualias. Découvrez les magasins Qualias proches de chez vous.

Comment y avoir accès ?


Une fois que le médecin généraliste a posé son diagnostic, il peut envoyer le patient chez un médecin spécialiste dans un centre agréé par l'Inami pour bénéficier de la convention « autosurveillance de la glycémie à domicile ».
Les centres agréés font souvent partie du service diabétologie, endocrinologie ou médecine interne d'un hôpital. La liste des centres agréés est disponible dans tous les points de contact de la MC.
C'est le médecin spécialiste qui doit alors envoyer la demande au médecin-conseil de la mutualité. Sur base de cette demande, le médecin-conseil décide (ou non) d'accorder l'intervention financière de l'Inami pour l'autosurveillance de la glycémie à domicile. Il adresse ensuite un courrier au médecin du centre et au bénéficiaire de l'intervention pour les informer de sa décision.
En donnant son accord, le médecin-conseil permet au patient diabétique d'utiliser gratuitement du matériel et de recevoir un suivi particulier de la part du centre agréé. Vous ne payez donc rien pour le matériel et pour l’accompagnement par les infirmiers et diététiciens du centre spécialisé (le système de tiers payant est d’application). Si vous consultez un médecin du centre, vous payez votre quote-part personnelle (ticket modérateur).

Retour en haut de page

Capteurs pour patients diabétiques

En tant que patient diabétique, vous ne devez plus nécessairement prélever une goutte de sang pour mesurer la glycémie :

  • une sorte de « pansement » (capteur) avec une minuscule aiguille mesure à présent la glycémie sur la peau. Le capteur doit être collé sur le haut du bras et est utilisable pendant environ 14 jours. Il mesure la glycémie en continu et a une mémoire de 4h.
  • A l’aide d’un appareil de lecture qu’on place quelques secondes sur le capteur (scanner), on peut voir l’évolution de la glycémie les 4 dernières heures.

Se piquer plusieurs fois par jour n’est donc plus nécessaire, mais est encore possible à titre de contrôle.

Intervention de l’assurance obligatoire (AO)


Le prix public des capteurs est de 60 € pour 14 jours. L’appareil de lecture coûte également environ 60 €.

Les capteurs permettant la mesure de la glycémie sans piqûre sont pris en charge pour les patients diabétiques de type 1 et certains patients diabétiques de type 2.

  • les patients diabétiques de type 1 reçoivent un remboursement intégral des capteurs
  • les patients diabétiques de type 2 souffrant d’une affection médicale grave (voir les conditions ci-dessous) paient 3,49 € par jour, et ce pour maximum 6 mois.
  • les autres patients diabétiques (voir les conditions ci-dessous) paient 2,52 € par jour.

Conditions pour en bénéficier


  • vous êtes suivi par un centre reconnu pour adultes diabétiques
  • vous avez une des formes de diabète ci-dessous :
    • diabète de type 1
    • diabète de type 2 ou une autre forme de diabète, si
      • 3 injections ou plus d’insuline ou d’autres antidiabétiques injectables par 24h sont Nécessaires
      • 2 injections d’insuline par 24h sont nécessaires, complétées avec d’autres antidiabétiques injectables
    • diabète de type 2 et une affection médicale grave (cancer, par exemple) si
      • 2 injections d’insuline par 24h sont nécessaires, complétées avec d’autres antidiabétiques injectables
      • 1 injection d’insuline par 24h est nécessaire, complétée avec d’autres antidiabétiques injectables
    • diabète de grossesse traité par injection(s) d’insuline
    • diabète suite à une transplantation d’organe traité par injection(s) d’insuline
    • patient diabétique en dialyse rénale traité par injection(s) d’insuline

Les personnes suivies dans un trajet de soins ou un pré-trajet de soins ne sont pas concernées.

Cette méthode n’est pas adaptée à tout le monde. Le capteur peut, chez certaines personnes, causer des réactions allergiques.

Quelles démarches entreprendre ?


Lors de votre prochaine visite de contrôle au centre conventionné, parlez de cette possibilité avec votre médecin spécialiste en endocrino-diabétologie.
Le centre peut faire une demande auprès de votre mutualité et vous fournira alors le matériel nécessaire.
Le paiement se fait après réception d’une facture. Aucun supplément ne peut être facturé en plus des montants mentionnés ci-dessus.

Retour en haut de page

Voir aussi


Téléchargement