Besoin d'aide ? Chattez avec nous !

Appareils auditifs
AccueilMes avantagesSoins au quotidienOptique et audition

Appareils auditifs


Chez un adulte, des troubles de l'audition peuvent constituer un frein dans la vie sociale et professionnelle. Pour un enfant, ces symptômes peuvent être un obstacle important à l'acquisition du langage et de la parole, voire freiner le développement général de l'enfant. La Mutualité chrétienne, dans le cadre de l'assurance obligatoire, intervient dans le remboursement d'un appareil auditif.

Adressez-vous d'abord au médecin qui vous connaît le mieux : le médecin de famille ou le pédiatre s'il s'agit d'un enfant. Celui-ci vous enverra peut-être chez un médecin spécialiste de l'oreille (ORL). Cette consultation est partiellement remboursée par la mutualité. Si le médecin spécialiste (ORL) suspecte un trouble plus profond, il fera des examens plus approfondis. Certains troubles nécessitent le port d'un appareil auditif.

Quelles sont les conditions de remboursement d'un appareil auditif ?

  1. Sur base de la prescription du spécialiste (ORL), l'audicien effectue des tests avec un appareil de correction auditive. Après l'utilisation d'un appareil d'essai durant 15 jours, le spécialiste ORL prescrit ou non, sur base du résultat des tests, un appareil auditif.

  2. Il faut ensuite transmettre votre dossier au médecin-conseil de votre mutualité qui, préalablement à la fourniture de l'appareil auditif, autorise ou non la prise en charge partielle du coût de l'appareil. Attention, un supplément restera à votre charge s'il s'agit d'un appareil auditif délivré à un tarif non officiel. Si le médecin-conseil ne donne pas son accord, une intervention forfaitaire est prévue pour certains éléments de l'appareil utilisé lors des tests.

  3. Après avoir soumis l'accord du médecin-conseil à l'audicien, celui-ci fournit l'appareil auditif prescrit et remet une attestation de fourniture dûment remplie.

  4. Pour obtenir l'intervention de la mutualité, vous devez lui transmettre :
    • l'attestation de fourniture,
    • le formulaire reprenant les prescriptions respectives des tests et de l'appareil auditif, l'audiogramme tonal et l'autorisation du médecin-conseil,
    • une copie du rapport détaillé du test.

Intervention de l'assurance obligatoire

Le coût d'un appareil auditif est intégralement ou partiellement pris en charge par l'assurance obligatoire (ASSI).

  • Pour les patients âgés de 18 ans et plus :
    • Il y a une quote-part à charge du patient sur les remboursements prévus par l'INAMI. Cette quote-part varie en fonction du type d'appareil qui a été prescrit.
    • Le renouvellement d'un appareil auditif ne peut se faire qu'après un délai de 5 ans.
  • Pour les patients de moins de 18 ans :
    • Il n'y a pas de quote-part à charge du patient, pour autant que l'appareil auditif soit délivré par un audicien conventionné.
    • Le renouvellement d'un appareil auditif peut se faire après un délai de 3 ans.

N'hésitez pas à vous renseigner sur le coût de l'appareil avant le placement. Attention, un supplément restera à votre charge s'il s'agit d'un appareil auditif délivré à un tarif non officiel.

Vérifiez si votre médecin spécialiste est conventionné

Notre application permet de voir si votre médecin spécialiste est conventionné et applique les tarifs de la convention médico-mutualiste.

Voir aussi