Check-list des principales démarches administratives


La MC vous propose ce petit tableau récapitulatif des démarches à entreprendre pendant la grossesse et après la naissance.

Avant l'arrivée de bébé

✔ salariée  ✔ demandeuse d'emploi ✔ indépendante


Vérifiez à quel remboursement des soins vous avez droit selon le type d’assurance hospitalisation que vous avez souscrite.
Vérifiez auprès de votre médecin quelles sont les maladies de grossesse présentant un risque pour votre bébé.

Prévenez votre employeur que vous êtes enceinte le plus rapidement possible. En fonction de votre milieu professionnel (exemple : milieu à risque) ou si vous pensez être dans les conditions pour un écartement, demandez à votre employeur de prendre rendez-vous auprès de la médecine du travail.
Si vous êtes malade, inscrivez « M » sur votre carte de pointage.
Inscrivez votre enfant dans un milieu d’accueil agréé dès le 4e mois de grossesse.
Si vous et votre partenaire n’êtes pas marié(e)s, demandez à établir le lien de filiation auprès de votre administration communale, dès le 6e mois de grossesse.
Dès le 6e mois de grossesse, vous pouvez introduire une demande d’allocation de naissance auprès de Camille, la caisse d’allocations familiales d'UCM. Cette demande peut aussi se faire après l’accouchement.
Pour bénéficier des allocations de maternité, faites parvenir au médecin-conseil de la mutualité un certificat médical précisant le début du repos de maternité et la date présumée de l’accouchement.
Pour bénéficier des allocations de maternité, faites parvenir à la mutualité une déclaration de cessation totale d’activité durant la période de repos demandée.
Le congé de maternité prénatal : prévenez au plus tôt votre employeur ou le Forem/Actiris (si vous êtes demandeuse d’emploi) ainsi que la mutualité de la date prévue de l’accouchement.
Le congé de maternité prénatal : prévenez au plus tôt la mutualité de la date à laquelle vous souhaitez commencer votre congé.
Si vous souhaitez prolonger votre congé de maternité en prenant un congé parental ou autre, prévenez au plus tôt votre employeur.
Si vous accouchez à l’hôpital, demandez de recevoir le formulaire d’admission à l’avance pour connaître les prix des produits et services qui y sont pratiqués ou consultez les conditions d’admission sur le site web de l’hôpital.
Confirmez l'inscription de bébé en milieu d'accueil dès le 7e mois de grossesse.

Après la naissance

Attention, certaines de ces démarches peuvent concerner le père ou le co-parent si vous êtes en couple !

 ✔ salariée ✔ demandeuse d'emploi ✔ indépendante


Déclarez la naissance de votre enfant dans les 15 jours qui suivent l’accouchement auprès du service de l’état civil de la commune où il est né.

Pour bénéficier des allocations familiales, envoyez à l’organisme qui les paie l’attestation délivrée par l’administration communale au moment de la déclaration de naissance.

Remettez l’extrait d’acte de naissance de votre enfant à la mutualité pour déterminer la date de fin de votre congé de maternité. Cet extrait vous permettra également de l’inscrire à la mutualité et de demander la prime de naissance.
Vous pouvez aussi demander l'inscription de bébé à la MC directement dans l’app Bébé & Moi, via un simple formulaire !
Pour mettre fin à votre congé postnatal, complétez l’attestation de reprise du travail ou de chômage. Renvoyez ce document à votre mutualité.
Pour mettre fin à votre congé postnatal, faites compléter l’attestation de reprise de travail ou de chômage par votre employeur. Renvoyez ce document à votre mutualité.

Le congé de naissance : le papa ou le co-parent salarié doit en avertir sans tarder son employeur et lui fournir une copie de l’acte de naissance. Il doit ensuite introduire une demande auprès de sa mutualité pour bénéficier des indemnités.
S'il est indépendant, il doit envoyer un formulaire de demande par courrier recommandé auprès de sa caisse d’assurances sociales. Il doit également lui fournir un extrait d’acte de naissance de bébé, ainsi que les dates de congé souhaitées.
Envoyez la facture d’hospitalisation à votre assureur (si vous avez une assurance hospitalisation privée) ou à la mutualité, avec le document « Demande d’intervention » complété pour rembourser vos frais d’hospitalisation (l’intervention de la MC sera variable selon la couverture choisie).
Trouvez une consultation ONE proche de chez vous et confirmez l’inscription de votre enfant dans le milieu d’accueil.
Dès que votre enfant atteint l’âge de 2 mois, commencez la série de vaccins obligatoires.
Si votre enfant fréquente la crèche ou une accueillante, vous pouvez déduire les frais qui y sont liés dans votre déclaration d’impôts.