AccueilMa situationGrossesse et naissanceMon hospitalisation

Dois-je payer un acompte ?

Certains hôpitaux demandent de payer un acompte dès votre arrivée à la maternité ou dans les jours qui suivent. Le montant varie selon le type de chambre choisi ou si vous bénéficiez de l’intervention majorée.

Quelles conditions ?

Le montant de l’acompte est fixé par l’hôpital. Il est en général mentionné dans la déclaration d’admission. Aucun autre montant ne peut être réclamé pendant votre séjour.

  • Si vous choisissez une chambre individuelle, l’acompte demandé peut être très élevé : jusqu’à 150 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !
  • Si vous êtes en chambre à deux lits, l’hôpital peut vous demander un acompte de 150 € maximum. Dans le cas où vous n’êtes pas en mesure de payer l’acompte, l’hôpital ne peut pas refuser votre admission.
  • Si vous bénéficiez de l’intervention majorée et si vous choisissez une chambre à deux lits, l’acompte est limité à 50 € max. Par contre, si vous décidez de prendre une chambre individuelle, l’acompte peut s’avérer très élevé (50 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !).

Retour au sommaire

Facturation et remboursements

Lorsque vous payez un acompte, demandez toujours un reçu et vérifiez qu’il a bien été déduit de votre facture d’hospitalisation. Dans le cadre de Hospi solidaire ou d’une autre assurance facultative, l’intervention de la mutualité se base toujours sur le montant total de la facture, acompte compris, et non sur le montant qu’il vous reste à payer.

Exemple fictif : Vous avez versé 150 € d’acompte et vous devez encore payer 350 € à votre sortie de l’hôpital. L’intervention de la MC se calcule sur les 500 € réellement payés.

Retour au sommaire