AccueilMa situationGrossesse et naissanceMon hospitalisation

Dois-je payer un acompte ?

Certains hôpitaux demandent de payer un acompte dès votre arrivée à la maternité ou dans les jours qui suivent. Le montant varie selon le type de chambre choisi ou si vous bénéficiez de l’intervention majorée.

Quelles conditions ?

Le montant de l’acompte est fixé par l’hôpital. Il est en général mentionné dans la déclaration d’admission. Aucun autre montant ne peut être réclamé pendant votre séjour.

  • Si vous choisissez une chambre individuelle, l’acompte demandé peut être très élevé : jusqu’à 150 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !
  • Si vous êtes en chambre à deux lits, l’hôpital peut vous demander un acompte de 150 € maximum. Dans le cas où vous n’êtes pas en mesure de payer l’acompte, l’hôpital ne peut pas refuser votre admission.
  • Si vous bénéficiez de l’intervention majorée et si vous choisissez une chambre à deux lits, l’acompte est limité à 50 € max. Par contre, si vous décidez de prendre une chambre individuelle, l’acompte peut s’avérer très élevé (50 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !).

Retour au sommaire

Facturation et remboursements

Lorsque vous payez un acompte, demandez toujours un reçu et vérifiez qu’il a bien été déduit de votre facture d’hospitalisation.

Si vous n’avez pas d’assurance hospitalisation, vous bénéficiez de Hospi solidaire. Il n’y a pas de remboursement de l’acompte mais vous pourrez bénéficier d’une intervention sur présentation de la facture finale (reprenant les acomptes versés). Exemple : Vous avez versé 150 € d’acompte et vous devez encore payer 350 € à votre sortie de l’hôpital. L’intervention de Hospi solidaire se calcule sur les 500 € réellement payés.

Si vous bénéficiez d’une assurance facultative MC, vous bénéficiez d’un remboursement des acomptes légaux payés lors d'un séjour à l'hôpital.

Plus d'infos sur le remboursement des acomptes.

Retour au sommaire