Préparer votre accouchement à l'hôpital

Votre hospitalisation se prépare avant l’accouchement. La MC vous informe et vous propose des assurances adaptées à vos besoins pour une meilleure prise en charge de vos frais d'hospitalisation.

prise en charge frais hospitalisation lors d'un accouchement

Suis-je couverte en cas d'hospitalisation ?

Dès que vous souhaitez avoir un enfant ou que vous êtes enceinte, assurez-vous d’être bien couverte en vue de votre séjour à la maternité

Pas encore d'assurance hospitalisation ?

Il est temps de comparer les offres pour choisir votre assureur. En fonction de celui-ci, il vous sera demandé ou non de répondre à certaines questions sur votre état de santé via un questionnaire médical. Dans certains cas, un examen médical peut être demandé par l’assureur. 

Une fois votre assurance souscrite, un stage d’attente est généralement prévu. Il varie selon le type de contrat et/ou l’organisme assureur. Quelle que soit l’assurance choisie, vérifiez bien les conditions d’intervention.

Votre couverture hospitalisation à la MC

Grâce à votre cotisation en tant qu’affilié MC, vous bénéficiez déjà d’une couverture hospitalisation lors d’un séjour en chambre à 2 lits. Sans questionnaire ni examen médical, sans stage d’attente, même en cas de grossesse ! C’est ce qu’on appelle Hospi solidaire.

Vous pouvez compléter votre Hospi solidaire par une assurance facultative de la MC : Hospi +, Hospi +100 ou Hospi +200. Le stage d’attente est de 6 mois, même en cas de grossesse. Pas de questionnaire ou d’examen médical ! 

Dans quel hôpital accoucher ?

Si vous décidez d’accoucher à l’hôpital, quel établissement choisir ? Plusieurs critères peuvent entrer en ligne de compte : le choix du prestataire, le suivi médical proposé avant, pendant et après l’accouchement, l’emplacement géographique… Connaître les tarifs hospitaliers peut aussi s’avérer déterminant.

Comparer les prix des hôpitaux

Pour éviter une mauvais surprise sur le plan financier, il est important de connaître les tarifs pratiqués par l’hôpital de votre choix. Simulez vos frais de séjour hospitalier grâce à notre outil en ligne (attention, il s’agit d’une indication de prix et non d’un devis, contactez l’hôpital pour plus d’infos). 

N’hésitez pas aussi à demander à votre médecin s’il est conventionné ou non (certains le sont partiellement). Quel que soit l’hôpital choisi, les suppléments d’honoraires et de chambre sont interdits en chambre à 2 lits. Ceci est valable même si votre prestataire n’est pas conventionné. Si vous choisissez une chambre individuelle, vérifiez toutes les conditions financières auprès de l’hôpital ! Optez pour une assurance hospitalisation facultative si nécessaire.

Accoucher en dehors de l'hôpital

Vous souhaitez accoucher à domicile ou en maison de naissance ? La MC vous soutient dans votre choix : en tant qu’affiliée, vous bénéficiez d’une intervention de 150 €. 

Lors de votre accouchement à domicile ou en maison de naissance, vous serez accompagnée par un ou plusieurs prestataires : sage-femme, gynécologue… Renseignez-vous pour savoir s’ils sont conventionnés ou non et quelles sont leurs pratiques tarifaires.

Accoucher à l'étranger

Les conditions et les démarches de remboursement varient si le pays où est prévu l’accouchement est situé dans ou en dehors de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse.

    Vous pouvez être remboursée dans le pays où ont lieu les soins. Voici les démarches à suivre :

    • Une autorisation du médecin conseil n’est pas nécessaire. Sauf si vous accouchez dans l’EEE ou en Suisse pour des raisons médicales (accouchement programmé), vous devez obtenir une autorisation préalable du médecin conseil pour bénéficier d’un remboursement.
    • Transmettez à la mutualité une demande signée indiquant le lieu et la date prévus de l’accouchement.
    • La mutualité vous remettra un document S2 à utiliser sur place pour une prise en charge du remboursement (avant, pendant et après l’accouchement) selon le tarif du pays où les soins ont lieu. Attention, le document S2 est valable uniquement pour le système public de soins (pas le privé). 
    • Veillez à prendre avec vous ce document ainsi que la Carte européenne d’assurance maladie (CEAM).
    • Si vous souhaitez obtenir le remboursement en Belgique, la mutualité enverra une demande de tarification à la caisse d’assurance maladie du pays concerné.

    Les pays concernés sont les suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Slovaquie, Suède et Suisse.

    Une autorisation préalable du médecin conseil est nécessaire. Vous ne pouvez pas planifier librement une hospitalisation dans un autre pays et vous faire rembourser. En cas de questions spécifiques ou pour plus d’infos, contactez un conseiller de la MC.

    Si vous accouchez en Belgique, renseignez-vous dans votre pays d’origine pour connaître les conditions et les démarches de remboursement.

    Le séjour à la maternité et le retour à la maison

    La durée de votre séjour en maternité varie selon votre état de santé et celui de bébé. Si l’accouchement n’est pas suivi de complication et si bébé se porte bien, votre séjour durera entre 2 et 4 jours. En cas de césarienne, vous resterez quelques jours de plus à l’hôpital (maximum 7 en général).

    Un suivi postnatal avec une sage-femme est dans tous les cas nécessaire. À l’hôpital, en maison de naissance ou à domicile, la sage-femme vous accompagne avant, pendant et après la grossesse ainsi qu’au moment d’accoucher. Elle peut aussi prodiguer des soins durant la première année de bébé. Renseignez-vous pour savoir si elle est conventionnée.

    L'admission à l'hôpital

    La déclaration d'admission

    Lors de votre arrivée à la maternité, vous recevrez une déclaration d’admission reprenant les prix des produits et services pratiqués par l’hôpital. Ce document est à remplir par vous, ou par l'un de vos proches si votre état ne le permet pas. Il ne s'agit pas d'un devis car certains frais restent imprévisibles, il n'est pas possible de connaître le montant exact qui vous sera facturé, 

    Dès que vous avez choisi l’hôpital où vous souhaitez accoucher, adressez-vous au service d’admission pour recevoir la déclaration d’admission avant votre séjour en maternité. En général, elle est aussi consultable sur le site web de l’hôpital. Cela vous permet de connaître à l’avance les suppléments de chambre et d’honoraires pratiqués. Ils varient d’un hôpital à l’autre selon le type de chambre (à 2 lits ou individuelle). 

    Vous pouvez également aborder ces aspects financiers avec votre gynécologue ou l’équipe médicale qui suit votre grossesse. N’hésitez pas à leur indiquer que votre assurance couvre un pourcentage limité des frais si c’est le cas. Le prestataire de soins pourra alors le mentionner dans votre dossier.

    L'acompte

    Certains hôpitaux demandent de payer un acompte. Le montant est fixé par l’hôpital, il varie selon le type de chambre. Il est en général mentionné dans la déclaration d’admission. Aucun autre montant ne peut être réclamé pendant votre séjour.

    • Si vous choisissez une chambre individuelle, l’acompte peut être très élevé : jusqu’à 150 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !
    • Si vous êtes en chambre à 2 lits, l'acompte est de 150 € maximum. Si vous n’êtes pas en mesure de payer l’acompte, l’hôpital ne peut pas refuser votre admission.
    • Si vous bénéficiez de l’intervention majorée et que vous choisissez une chambre à 2 lits, l’acompte est limité à 50 € max. Par contre, si vous choisissez une chambre individuelle, l’acompte peut être très élevé (50 € majorés de 7 fois le supplément de chambre !).

    Lorsque vous payez un acompte, demandez toujours un reçu et vérifiez qu’il a bien été déduit de votre facture d’hospitalisation

    Si vous n’avez pas d’assurance hospitalisation, vous bénéficiez de Hospi solidaire. Il n’y a pas de remboursement de l’acompte mais vous pourrez bénéficier d’une intervention sur présentation de la facture finale (reprenant les acomptes versés). Exemple : vous avez versé 150 € d’acompte et vous devez encore payer 350 €. L’intervention de Hospi solidaire se calcule sur les 500 € réellement payés. 

    Si vous avez une assurance facultative MC, vous bénéficiez d’un remboursement des acomptes légaux payés lors d'un séjour à l'hôpital.

    La prise en charge des frais d'hospitalisation

    Environ 8 semaines après votre séjour à la maternité, vous recevrez  une facture détaillée des frais liés à votre hospitalisation. 

    Une partie des frais sera prise en charge par la mutualité dans le cadre de l’assurance obligatoire. L’autre partie, tels que les suppléments de chambre et d’honoraires en chambre individuelle ou encore les frais divers (ex. le matériel de soins bébé consommé sur place ou emporté), vous est facturée directement. Les montants remboursés directement par la mutualité et ceux à votre charge y sont clairement indiqués. L’éventuel acompte déjà versé sera déduit du montant total sur votre facture. 

    Ces frais sont remboursables selon le type d’assurance que vous avez souscrit. 
    Grâce à votre Hospi solidaire, complétez une demande d’intervention pour votre facture d’hospitalisation en ligne ou au format papier pour obtenir un remboursement.
    Si vous disposez d’une assurance Hospi + 100 ou Hospi + 200, les suppléments d’honoraires ayant lieu 30 jours avant ou 90 jours après l’hospitalisation peuvent être remboursés pour vous et bébé via une demande d’intervention pour les frais pré et post hospitalisation.

      • Si vous optez pour une chambre individuelle, vous risquez de payer des suppléments de chambre et d’honoraires très élevés. Dans ce cas, souscrivez à temps une assurance adaptée à vos besoins. Si vous séjournez en chambre à 2 lits, les suppléments de chambre et d'honoraires sont interdits.
      • Si vous bénéficiez de l’intervention majorée, le coût des frais médicaux (médecin, hospitalisation…) sera moins élevé.
      • Les frais liés au matériel de soins (crème de change, thermomètre, langes…) sont repris sur votre facture d’hospitalisation à condition de les consommer ou de les emporter. Si vous souhaitez apporter votre propre matériel de soins à la maternité, n’hésitez donc pas à en informer le service d’admission avant votre séjour à l’hôpital. Mentionnez-le aussi à l’équipe médicale dès votre arrivée à la maternité !
      • Si les frais indiqués sur votre facture vous posent question, contactez un conseiller avant de la payer. Il pourra vérifier s’il n’y a pas d’erreurs ou d'irrégularités. En cas de contestation, le service Défense des membres prendra contact avec l’hôpital pour faire corriger la facture.