AccueilMaladiesListe des maladies

Acouphènes

Les personnes atteintes d'acouphènes, ou tinnitus, entendent du bruit non présent à l’extérieur. Quelqu’un d’autre ne peut donc pas percevoir ce bruit. Il peut provenir d’une ou des deux oreilles, voire même d’un autre endroit de la tête. Dans certains cas, il n’y a absolument aucun bruit présent.

Le mécanisme des acouphènes n’est pas encore totalement bien compris. On suppose que des cellules nerveuses endommagées au niveau de l’oreille interne envoient des signaux erronés vers le cerveau. Ce dernier interprète le signal comme si vous entendiez un bruit qui n’existe pas en réalité.

Outre le problème d'acouphènes, la détérioration des cellules au niveau de l’oreille interne provoque également souvent une perte d’audition. Les acouphènes peuvent parfois être le premier signe d’un trouble de l’audition ou d’une affection au niveau de l’oreille interne ou moyenne. Les acouphènes peuvent être temporaires mais, dans certains cas, cette situation peut être permanente et les sifflements ne disparaîtront dès lors jamais.

Quelles sont les causes des acouphènes ?

L’origine des acouphènes peut être très variée. Dans certains cas, aucune cause directe ne peut être avancée. Cela n’a pas tellement d’importance pour le traitement, mais cela peut être très désagréable.

Traumatisme sonore


Souvent, les acouphènes apparaissent suite à un traumatisme sonore dû à :

  • une longue exposition à des bruits anormalement élevés, comme lors d’une soirée ou d’un concert ;
  • un bruit soudain comme un coup de fusil.

Les oreilles qui bourdonnent ou qui sifflent sont typiques d’un traumatisme sonore. C’est généralement temporaire.

En cas d’exposition répétitive, les cellules sensorielles peuvent être endommagées de manière définitive et les acouphènes peuvent alors être permanents.

Affections


À côté de la perte d’audition et des vertiges, de très nombreuses affections de l’oreille interne ou moyenne peuvent causer des acouphènes :

  • l’otosclérose (formation osseuse anormale au niveau de l’oreille interne ou moyenne) ;
  • la maladie de Ménière (affection de l’oreille interne et de l’organe vestibulaire) ;
  • le neurinome de l’acoustique (tumeur bénigne du nerf acoustique).

Par ailleurs, un tinnitus permanent peut également être dû à :

  • des inflammations prolongées du nez et des oreilles ;
  • une tension artérielle élevée ;
  • une anomalie au niveau des vaisseaux sanguins, telle qu’une occlusion ;
  • des problèmes d’articulation mandibulaire : des acouphènes peuvent apparaître durant le repas à cause d’une usure de l’articulation mandibulaire.

Médication


Certains médicaments peuvent endommager l’organe acoustique ou vestibulaire par ototoxicité.

Occlusion du conduit auditif externe


Cela peut apparaître, par exemple, en cas d’otorrhée suite à une otite, en cas de bouchon de cérumen ou de présence d’un corps étranger dans l’oreille.

Autres causes


Retour au sommaire

Quels sont les symptômes des acouphènes ?

Les acouphènes peuvent s’exprimer de différentes manières :

  • un bruit aigu qui ressemble à un sifflement ou un grincement, ou un bruit en basse fréquence ressemblant plutôt à un bruissement ou à un ronronnement ;
  • des bruits ressemblant à des tintements, des chuintements, des bourdonnements et des vrombissements ;
  • un son fort ou faible présent de manière continue ou non.

La localisation du bruit perçu peut également varier. À certains moments, cela bourdonne dans une seule oreille et parfois dans les deux. A d’autres moments, le bruit apparaît uniquement lorsqu’il fait très calme, par exemple lorsque vous souhaitez vous reposer. Chez d’autres personnes, les bourdonnements sont parfois présents de manière dominante et constante.

Les acouphènes peuvent être très inconfortables. Un grincement ou un bourdonnement permanent peut mener à des problèmes de concentration, des agitations et même des troubles de l’humeur.

Lorsque le problème provient d’une affection au niveau de l’oreille interne ou moyenne, d’autres désagréments tels qu’une perte d’audition et des vertiges peuvent apparaître.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin en cas d'acouphènes ?

Si, le jour qui suit un concert ou un festival, vous avez les oreilles qui sifflent, il n’est pas nécessaire de consulter immédiatement votre médecin. Soyez néanmoins conscient qu’en cas d’exposition répétitive à des bruits importants, vous risquez des troubles auditifs permanents. Protégez-vous donc bien les oreilles la prochaine fois.

Toutefois, consultez systématiquement votre médecin lorsque les acouphènes apparaissent soudainement ou sont liés à une perte d’audition et à des vertiges. Votre médecin pourra chercher avec vous la cause et, le cas échéant, vous envoyer chez un spécialiste ORL.

Si vous subissez d’importants désagréments en cas d’acouphènes permanents, votre médecin pourra vous aiguiller vers un psychologue. Le but premier de la thérapie consiste à vous apprendre à gérer les bourdonnements et sifflements constants dans les oreilles. Cela est possible grâce à des exercices de relaxation, un accompagnement et des exercices d’audition.

Traitement


Les bourdonnements et sifflements permanents dans les oreilles ne peuvent pas être soignés. Il n’existe pas non plus de médicaments efficaces.

La cause des acouphènes peut être traitée dans quelques cas uniquement. Il est en effet possible de soigner un neurinome de l’acoustique, une otosclérose ou une occlusion d’un vaisseau sanguin par le biais d’une intervention.

En cas de traumatisme sonore ou d’affections au niveau de l’oreille interne ou moyenne engendrant une perte d’audition, un appareil auditif offre parfois un soulagement. Si vous entendez à nouveau mieux, les acouphènes peuvent disparaître en arrière-plan.

Si les médicaments sont à la base des acouphènes, vous pouvez discuter avec votre médecin des avantages et inconvénients de la médication et évaluer s’il existe des alternatives.

Retour au sommaire

Que peut-on faire soi-même en cas d'acouphènes ?

Les acouphènes en soi sont totalement inoffensifs mais peuvent être très incommodants. Il n’y a malheureusement pas grand-chose d’autre à faire que de les accepter et d’apprendre à vivre avec…

  • Cherchez des activités et des petits trucs vous permettant d’atténuer les désagréments. Cela varie selon les personnes et demande parfois une vraie recherche. Chez certaines personnes, les désagréments diminuent lors d’activités sportives ou de détente alors que chez d’autres, ils s’atténuent lors d’exercices demandant de la concentration. Dans certains cas, des bruits de fond ou de la musique peuvent également atténuer les désagréments. L’acouphène est alors moins audible lorsque l’attention se porte sur autre chose.
  • Vous portez un appareil auditif ? Réglez-le plus fort. En augmentant les bruits de fond, les acouphènes passent davantage inaperçus. Il existe également de petits appareils auditifs qui émettent du bruit. De cette manière, les acouphènes passent en arrière-plan, ce qui rend la situation moins pénible.
  • Si les acouphènes deviennent vraiment trop incommodants, que cela commence à envahir votre vie et altérer votre humeur, consultez un psychologue. Ce dernier peut vous conseiller certains exercices afin de vous détendre et vous aider à mieux appréhender vos désagréments.
  • Échangez vos expériences avec d’autres patients. Cela peut permettre de mieux accepter le phénomène d’acouphènes. Pour cela, il existe des groupes d’entraide destinés aux gens souffrant d’acouphènes.
  • Si des médicaments sont à la base de vos acouphènes, il est alors conseillé de discuter avec votre médecin des bienfaits et des effets secondaires de ces médicaments afin d’envisager des alternatives.

Retour au sommaire

Comment éviter les acouphènes ?

Dans le cas d’acouphènes provoqués par un traumatisme sonore, il est possible d’éviter le problème en utilisant des bouchons d’oreille ou des casques anti-bruit afin de protéger vos oreilles. Pensez-y lorsque vous allez à un concert ou un festival.

Il est également important de protéger vos oreilles si vous exercez une profession vous exposant à des niveaux sonores élevés. Discutez de cela avec votre médecin du travail. De cette manière, vous vous protégez contre les acouphènes, mais également contre les troubles acoustiques permanents.

Il est difficile d’éviter les acouphènes dus à d’autres affections.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi