AccueilMaladiesListe des maladies

Bouchon de cérumen

Le cérumen n’est pas problématique en soi puisqu'il a une fonction nettoyante et protectrice. Mais une hygiène auriculaire inadaptée ou exagérée peut perturber l'évacuation du cérumen et provoquer un bouchon.

Un bouchon de cire, ou une « oreille bouchée », se forme par l’accumulation de cérumen dans le conduit auditif. Il s’agit de l’affection la plus fréquente du conduit auditif.

Ce canal, qui relie le pavillon au tympan, est tapissé de cellules cutanées, qui sont séparées entre elles par des follicules capillaires, des glandes sébacées et des glandes cérumineuses. Ce sont ces dernières qui produisent le cérumen.

Le cérumen présente généralement une couleur brun-jaune, mais il peut s’assombrir en séchant. Il peut même parfois être noir, en raison des nombreuses saletés et poussières qui proviennent de l'extérieur.

Quelle est l’utilité du cérumen ?

Le cérumen n’est pas problématique en soi, bien au contraire même, puisqu’avec le conduit auditif, il a une fonction nettoyante et protectrice.

  • La peau du canal auditif fait en sorte que le cérumen soit orienté vers l’extérieur. Grâce à sa consistance collante, le cérumen emporte vers l’extérieur les cellules mortes, les saletés accumulées et les micro-organismes.
  • Comme le cérumen est acide, il offre une protection complémentaire contre les inflammations dues à des champignons et des bactéries.
  • Comme il est également gras, il protège d’un assèchement et d’une dégradation du conduit auditif et du tympan ainsi que de l’humidité pénétrante.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes ?

Comme l’oreille externe se charge de conduire les sons vers le tympan, un bouchon dans le conduit auditif aura pour effet d’arrêter ou d’atténuer les sons. Il peut donc avoir pour conséquence que vous entendiez moins bien de ce côté.

Les autres symptômes potentiels sont :

  • le sentiment d’avoir l’oreille bouchée ;
  • une pression ou une douleur, provoquée par la contrainte sur les parois du conduit auditif ;
  • des bourdonnements d’oreille.

Comme le bouchon gonfle si de l’eau pénètre dans l’oreille, les symptômes seront plus prononcés lors d’un contact avec de l’eau, par exemple lors d’une douche ou à la natation.

Retour au sommaire

Comment apparaît un bouchon de cérumen ?

Une hygiène de l’oreille inadaptée ou exagérée


Une hygiène auriculaire inadaptée ou exagérée est la principale cause des bouchons de cérumen. Souvent, l’évacuation du cérumen est en effet perturbée par le nettoyage du conduit auditif, par exemple avec un coton-tige.

Le coton-tige :

  • pousse le bouchon plus loin dans le conduit auditif plutôt que de l’amener vers l’extérieur ;
  • peut endommager les cellules cutanées et les petits poils, de sorte que le cérumen n’est plus entraîné vers l’extérieur ;
  • stimule la production de cérumen.

Le cérumen s’accumule en profondeur, sèche et forme un bouchon qui ne peut plus être évacué.

Il se passe la même chose si vous fourragez dans votre conduit auditif avec d’autres objets. Les bouchons auditifs, les appareils auditifs et les écouteurs peuvent avoir les mêmes effets secondaires.

Autres problèmes liés à l’évacuation du cérumen


Outre une hygiène des oreilles inadaptée, d’autres problèmes peuvent entraver l’évacuation du cérumen et provoquer un bouchon :

  • un conduit auditif étroit ;
  • une croissance pilaire importante à l’entrée du conduit auditif ;
  • du cérumen plus résistant (il s’épaissit avec l’âge) ;
  • un eczéma dans le conduit auditif.

Production accrue de cérumen


Une production accrue peut résulter de la stimulation mécanique des glandes cérumineuses dans l’oreille. Cela se produit si vous introduisez un objet, comme un coton-tige, dans le conduit auditif. Les glandes sont alors stimulées à produire davantage de cérumen. Outre l’enfoncement du cérumen, le coton-tige va exciter le conduit auditif et augmenter la production de cérumen.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Consultez toujours un médecin


  • si vous soupçonnez la présence d’un bouchon ;
  • si vous commencez à entendre moins bien ;
  • en cas de démangeaison importante dans le conduit auditif ;
  • en cas de perte de mucosités, de sang ou de liquide au niveau de l’oreille.

Traitement


Votre médecin commencera par vérifier si la perte d’audition découle d’un bouchon. Dans ce cas, il éliminera tout simplement le bouchon.

Il extrait parfois le bouchon à l’aide d’un crochet spécial, d’une curette ou d’une petite cuillère. Si cette méthode ne produit pas de résultat, il peut dissoudre le bouchon. Pour ce faire, il injecte sous pression de l’eau à la température de votre corps. Le bouchon est alors évacué avec l’eau qui s’écoule de l’oreille. Cette méthode n’est pas douloureuse, mais elle peut parfois provoquer une sensation désagréable. Si l’eau n’est pas à la température de votre corps, vous pourriez ressentir quelques vertiges.

Si l’eau sous pression reste sans effet, vous devrez, pendant quelques jours, mettre des gouttes d’huile de salade, d’huile d’olive ou de sérum physiologique dans votre oreille. Le cérumen devient alors plus mou. Maintenez votre tête sur le côté pendant et après avoir mis les gouttes. Elles pénètrent ainsi suffisamment profondément dans le conduit auditif et ont le temps d’agir sur le bouchon.

Après 3 jours, consultez à nouveau votre médecin. Il tentera à nouveau d’extraire le bouchon. Comme celui-ci aura ramolli sous l’effet des gouttes, il sortira plus facilement sous la pression de l’eau.

Retour au sommaire

Comment éviter un bouchon ?

Dans le cas d’un conduit auditif trop étroit ou d’une croissance pilaire prononcée, vous ne pouvez pas faire grand-chose. Tout le monde ne produit pas non plus la même quantité de cérumen. Et certaines personnes présentent un cérumen tendre, d’autres plus dur. Une personne peut donc être plus sensible qu’une autre aux bouchons.

Nettoyage adéquat


De nombreux bouchons peuvent toutefois être évités en se nettoyant les oreilles de manière adéquate.

Il suffit de nettoyer le pavillon et d’éliminer le cérumen à l'extrémité du couloir auditif. À cet effet, vous pouvez utiliser un mouchoir en papier. Il est suffisant pour éliminer le cérumen visible et vous résistez ainsi à la tentation de nettoyer plus avant votre conduit auditif.

Pour nettoyer les plis de votre pavillon, vous pouvez cette fois utiliser un coton-tige.

Pour vous rincer l’oreille, utilisez uniquement de l’eau tiède, pas de savon.

À éviter


En réalité, vous ne pouvez pas nettoyer votre oreille de manière méticuleuse. Le nettoyage du conduit auditif est en fait superflu, car l’oreille se nettoie d’elle-même.

Ne nettoyez donc jamais votre conduit auditif avec un coton-tige, une cuillère auriculaire ou tout autre matériel, car :

  • il enfonce le cérumen plus loin dans l’oreille ;
  • il stimule les glandes à produire davantage de cérumen ;
  • il peut endommager les cellules cutanées et les petits poils du conduit auditif ;
  • il peut endommager la paroi du canal et provoquer des blessures qui le rendent sensible aux infections ;
  • si vous allez trop profondément, vous pouvez endommager le tympan et votre oreille moyenne, entraînant des douleurs et une perte d’audition.

Ne lavez jamais vos oreilles avec du savon, car cela peut modifier leur taux d’acidité et conduire à un assèchement et un eczéma.

Retour au sommaire

Que puis-je faire moi-même ?

  • Nettoyez vos oreilles de manière adéquate ;
  • Ramollissez le cérumen en injectant chaque jour une ou deux gouttes de sérum physiologique, d’huile d’olive ou d’huile de salade. Un cérumen ramolli sera plus facile à évacuer du conduit auditif ;
  • Maintenez votre tête sur le côté pendant et après avoir mis les gouttes. Celles-ci pénètrent alors suffisamment profondément dans le conduit auditif et ont le temps d’agir sur le cérumen en profondeur ;
  • Faites des mouvements de mastication supplémentaires. Ils stimulent l’évacuation du cérumen ;
  • En vous douchant, rincez votre conduit auditif avec de l’eau tiède.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi