AccueilMaladiesListe des maladies

Calculs biliaires

La vésicule est une poche en forme de poire située dans l’abdomen. Elle fonctionne comme un lieu de stockage pour la bile produite par le foie.

Ce liquide est principalement composé d'eau et contient des sels biliaires, un pigment nommé bilirubine (produit de la dégradation des globules rouges), du cholestérol, des acides gras et des enzymes digestives.

Le corps a besoin de la bile pour digérer les graisses et autres nutriments. Pendant le repas, la vésicule se contracte et pompe la bile dans les intestins. Le pancréas, qui débouche au même endroit dans les intestins, ajoute aussi des sucs digestifs. Il arrive que des calculs (sorte de petites pierres dures) se forment dans la vésicule ou les voies biliaires. Ceux-ci peuvent grossir jusqu’à 2,5 centimètres. Ces calculs sont composés de calcium, de cholestérol ou de bilirubine. Les calculs qui échouent dans les voies biliaires entravent l’évacuation de la bile.

Quelles sont les causes des calculs biliaires ?

Les calculs biliaires apparaissent le plus souvent chez les personnes de 30 à 55 ans, le risque augmente avec l’âge. Les femmes y sont plus sujettes que les hommes. Et l’hérédité joue également un rôle dans l’apparition de calculs biliaires. Mais la raison pour laquelle ils apparaissent est inconnue.

Il existe toutefois certains facteurs qui en favorisent le développement. Le risque est plus grand si vous :

  • êtes en surpoids ;
  • suivez un régime occidental ;
  • avez du diabète ;
  • souffrez d’une hypothyroïdie.

La consommation de certains médicaments peut aussi influencer l’apparition de calculs biliaires.

Retour au sommaire

Quels en sont les symptômes ?

La plupart du temps, les calculs biliaires sont inoffensifs et ne causent aucune douleur. Beaucoup de gens ne sont d'ailleurs pas conscients d'en avoir.

Parfois, ils donnent tout de même lieu à des désagréments comme la nausée, la production de renvois et une sensation étrange dans l’abdomen après le repas. Ce sont surtout le carbone et les repas assez gras qui causent une douleur. Une sensation de gonflement, la difficulté à digérer ou assimiler de la nourriture et les renvois sont souvent associés à tort à des calculs biliaires.

Ce n’est que lorsque les calculs viennent se fixer dans les voies biliaires qu’ils causent des coliques biliaires, une douleur très intense, surtout dans l’abdomen. La douleur vous force à bouger. Le corps essaye alors d’éliminer lui-même les pierres en contractant les muscles des voies biliaires et de la vésicule. Lorsque cela ne fonctionne pas, les muscles se contractent et provoque une crampe. La douleur survient alors par vagues. Parfois, celle-ci irradie jusqu’à l’épaule ou jusqu’au dos. Dans certains cas rares, la nausée peut survenir. Lorsque le calcul a quitté les voies biliaires ou lorsque la vésicule est épuisée, la douleur s’arrête. Comme les petits calculs biliaires sont plus mobiles que les autres et irritent ainsi les voies biliaires, ils causent plus de douleur que les gros calculs.

Lorsqu’un calcul bloque l’écoulement de la bile pendant une période prolongée, la bile ne peut plus s’éliminer par l’intestin. La bilirubine donne normalement aux selles une couleur brune. En cas d'obstacle à l'écoulement, le pigment est cependant libéré dans la circulation sanguine et provoque une coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux (jaunisse). L'urine vire au foncé tandis que les selles deviennent plus pâles.

Lorsque les voies biliaires sont obstruées par des calculs, une infection peut apparaître à cet endroit-là ou dans la vésicule. Vous vous sentirez alors vraiment malade. Non seulement, vous aurez mal au ventre, mais vous aurez aussi de la fièvre. Dans ce cas, une intervention médicale rapide est nécessaire. Les personnes âgées ressentent parfois à peine la douleur, ce qui rend le diagnostic plus difficile.

Retour au sommaire

Quelles peuvent être les complications ?

  • La vésicule ou les voies biliaires peuvent gonfler ou s’enflammer. Le risque que la vésicule se déchire, avec pour conséquence une péritonite, n’est alors pas à exclure.
  • Le pancréas peut également s’enflammer lorsque la voie biliaire est bouchée au niveau de son débouché dans l’intestin. Les voies biliaires et le pancréas se déversent en effet dans l’intestin au même endroit. Dans ces cas-là, on parle d’une pancréatite aiguë. Cela peut être fatal.
  • Une inflammation chronique des voies biliaires entrave leur fonctionnement. Dans des cas exceptionnels, un cancer de la vésicule peut apparaître.

Retour au sommaire

Comment sont-ils traités ?

Les calculs qui ne causent pas de douleur ne doivent pas être traités. La plupart du temps, on n’est pas conscient d’avoir des calculs biliaires.

En cas de douleurs aiguës, votre médecin vous prescrira un analgésique ou un remède contre les crampes. Il arrive qu’un petit calcul se détache spontanément durant les coliques biliaires et aboutisse dans l’intestin. Il sera alors éliminé avec les selles.

Mais lorsque les pierres sont une source de douleurs répétées ou en cas d’inflammation de la vésicule, des voies biliaires ou du pancréas, elles doivent être éliminées aussi vite que possible. Il existe différentes possibilités. Un calcul peut quelquefois être éliminé par colonoscopie. Lors de cette intervention, le médecin introduit un petit tuyau dans l’intestin via l'estomac. Les calculs sont localisés et, si possible, éliminés.

Lorsque ce n’est pas possible, la vésicule est totalement enlevée par laparoscopie. Il est parfaitement possible de vivre sans vésicule. La bile circule encore du foie jusqu’à l’intestin grêle, si bien que le système digestif n’est pas en danger. Dans des cas exceptionnels, les personnes sans vésicule peuvent éprouver quelques désagréments après un repas riche en graisses.

Lorsque des calculs minuscules à base de calcium et de cholestérol sont logés dans la vésicule et qu’une intervention n’est pas possible, un traitement médicamenteux peut être mis sur pied. Dans les autres cas, un tel traitement n’a aucune efficacité.

Retour au sommaire

Comment les prévenir ?

Manger sainemnet peut aider à prévenir l’apparition de calculs biliaires :

  • Limitez votre consommation de graisses saturées ;
  • Privilégiez les légumes, fruits et produits à base de céréales complètes ;
  • Buvez plus de deux litres par jour ;
  • Limitez idéalement votre consommation d’alcool à un verre par jour pour les femmes et à deux verres par jour pour les hommes (et pas tous les jours).

Une activité physique suffisante et un poids sain aident à prévenir l’apparition de calculs biliaires.

Retour au sommaire

« Zal ik de dokter bellen ? Medisch ABC voor het hele gezin », Dr. Michiel Callens, éditions Lannoo, 2009, 319 pages (traduction libre : « Dois-je appeler le médecin ? Abécédaire médical pour toute la famille »)