AccueilMaladiesListe des maladies

Coup de soleil

Un coup de soleil apparaît en cas d'exposition excessive aux rayonnements ultraviolets (UV) du soleil. Ces rayonnements de deux types, UVA et UVB, endommagent essentiellement l'épiderme et impliquent des modifications irréversibles du matériel génétique des cellules vivantes. Les dommages s'expriment sur le long terme à travers un vieillissement plus rapide de la peau et/ou l'apparition de problèmes cutanés bénins et malins.

Le coup de soleil est un facteur de risque important dans l'apparition d'un mélanome. Ainsi, les adultes ayant été à plusieurs reprises victimes de coups de soleil étant enfants ou pendant leur jeunesse courent un risque plus important de contracter un cancer de la peau.

Quels sont les symptômes ?

Le coup de soleil apparaît lorsque la peau est exposée à un rayonnement UV plus important que ce qu'elle ne peut supporter. Le « capital soleil » de l'homme ayant ses limites, votre peau ne peut ainsi être exposée en toute sécurité au soleil que pendant un nombre d'heures limité. Lorsque votre « capital soleil » est épuisé, les premiers signes de vieillissement apparaissent : la peau s'amincit, se ride. Des taches font leur apparition. À ce stade, le risque de cancer de la peau est réel.

Une légère brûlure se traduit sous la forme d'une peau rouge et douloureuse.

En cas de brûlure plus importante :

  • Vous avez de la fièvre, des tremblements et des sueurs froides ;
  • Vous avez la nausée et vomissez ;
  • Vous pouvez souffrir de palpitations et de maux de tête.

Retour au sommaire

Bon à savoir

  • Le soleil est également dangereux pour les yeux. En effet, la conjonctive peut aussi être brûlée, ce qui peut conduire à une inflammation. Le soleil peut également provoquer une cataracte. Dans ce cas, le cristallin sera atteint, ce qui aura pour effet de troubler votre vision. De bonnes lunettes de soleil sont donc indispensables afin d'éviter tout dommage aux yeux.
  • Le soleil a également ses aspects positifs. Il permet notamment à la peau de produire de la vitamine D. La vitamine D est essentielle au renforcement et à la croissance des os. Pour pouvoir produire suffisamment de vitamine D, il n'est toutefois pas nécessaire de se faire brunir des heures durant ! Une promenade quotidienne de quelques minutes à l'air libre suffit amplement.
  • Le banc solaire est au moins aussi nocif que le soleil. Sans que nous recommandions sa pratique, une vingtaine de séances par an est le maximum acceptable. Veillez également à espacer chaque séance d'au moins 24 heures et évitez de vous exposer au soleil immédiatement après une séance de solarium. Demandez toujours l’avis d’un médecin, voire d’un dermatologue pour déterminer si votre type de peau n’est pas hypersensible et si le banc n’est pas totalement déconseillé pour vous.

Retour au sommaire

Quels facteurs augmentent les risques de coup de soleil et de cancer de la peau ?

Coup de soleil


  • Le risque de coup de soleil est différent en fonction de l'endroit où l'on se trouve sur terre. Ainsi, plus un pays sera proche de l'équateur, plus le rayonnement du soleil sera puissant. De même, plus vous monterez en altitude, plus le risque de coup de soleil sera élevé.
  • A un même endroit, la distance qui vous sépare du soleil n'est pas toujours égale. Le midi, les rayons de soleil s'abattent directement sur le sol à la verticale, alors que le matin et le soir, leur trajectoire est oblique, si bien qu'ils parcourent un plus long trajet.
  • Notez que vous pouvez être victime d'un coup de soleil même par temps couvert. En effet, les nuages ne retiennent que partiellement les rayonnements UV nocifs.
  • Le sable, l'eau, la neige et les murs blancs reflètent davantage de lumière que l'herbe ou l'asphalte. À proximité d'un plan d'eau, il est donc conseillé de se mettre à l'ombre.
  • Les personnes dont la peau est pâle courent également un risque plus élevé de coup de soleil que les personnes à la peau foncée.

Cancer de la peau


Le cancer de la peau survient plus souvent chez les personnes s'exposant au soleil occasionnellement, mais de façon très intensive. Les dommages cutanés provoqués par de telles surdoses sont irréversibles et peuvent conduire à l'apparition d'un mélanome quelques années plus tard.

De même, toute personne s'exposant fréquemment et de façon prolongée au soleil court un risque plus élevé d'être victime d'un mélanome. Les surdoses chroniques de rayonnement UV conduisent en effet à une résistance amoindrie, ce qui peut favoriser l'apparition de taches cutanées ou de tumeurs.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Prenez immédiatement contact avec votre médecin traitant si :

  • Une surface importante de votre peau est gonflée suite à un coup de soleil ;
  • Vous constatez l'apparition de nombreuses ampoules ;
  • Le coup de soleil s'accompagne des symptômes suivants :
    • Sueurs froides et tremblements ;
    • Fièvre ;
    • Nausées ;
    • Vomissements ;
    • Céphalées ;
    • Palpitations.

Retour au sommaire

Comment prévenir un coup de soleil ?

L'application d'une protection solaire à indice de protection élevé et adapté à l’exposition dès le plus jeune âge constitue un excellent moyen de prévention de problèmes à un stade ultérieur. S'exposer au soleil sans protection est la pire des choses, assurément pour les enfants. La consommation de ce « capital soleil » pendant l'enfance déterminera la santé à l'âge adulte. Éviter les coups de soleil et s'exposer avec modération sont donc les maîtres mots.

Une cure de solarium ne protège pas des coups de soleil. Si le rayonnement ultraviolet du banc solaire permet d'avoir un teint hâlé, la couche externe de la peau (l'épiderme) n'en devient pas plus épaisse pour autant.

Retour au sommaire

Source : « Zal ik de dokter bellen ? Medisch ABC voor het hele gezin », Dr. Michiel Callens, éditions Lannoo, 2009, 319 pages (traduction libre : « Dois-je appeler le médecin ? Abécédaire médical pour toute la famille »)

Voir aussi