AccueilMaladiesListe des maladies

Douleurs articulaires

Les articulations sont les charnières de notre corps. Elles nous permettent de nous pencher, de nous étirer et de nous tourner. Elles peuvent cependant devenir raides ou douloureuses. La cause peut parfois être directement détectable, mais pas toujours.

Quels sont les symptômes des douleurs articulaires ?

Les symptômes les plus courants des douleurs articulaires sont des articulations raides et douloureuses. Cependant, en cas d’inflammation, les articulations peuvent aussi devenir rouges et gonflées et laisser une sensation de chaleur. La douleur est généralement plus forte après un long moment sans bouger. Chez certaines personnes, la douleur ne se manifeste que le matin, d’autres en souffrent au contraire toute la journée.

La plupart de ces douleurs ne sont pas graves et disparaissent d’elles-mêmes. Mais parfois, les articulations sont endommagées et déformées. Par exemple, après une infection bactérienne, une inflammation de longue durée (ex. arthrite rhumatoïde) ou récurrente (ex. la goutte). En cas d’arthrose, une opération peut s’avérer nécessaire si le cartilage est atteint au point de gêner les mouvements.

Retour au sommaire

Quels en sont les causes ?

Si vous vous foulez ou meurtrissez le poignet ou la cheville, vous savez clairement d’où provient la douleur.

Mais souvent, la cause des douleurs ou des raideurs n’est pas immédiatement identifiable. Les douleurs articulaires peuvent apparaître si :

  • vous avez effectué trop souvent le même mouvement ;
  • vous avez trop étiré une articulation ;
  • vous avez trop sollicité l’articulation.

Une arthrose et une inflammation de l’articulation peuvent également engendrer des problèmes.

Retour au sommaire

Que peut-on faire soi-même ?

Vous pouvez prévenir de nombreuses douleurs articulaires en surveillant votre poids et en bougeant régulièrement.

Mais si vous avez malgré tout une articulation gonflée, rouge, chaude et douloureuse, le mieux est de la laisser au repos. Surélevez l’articulation et maintenez-la au frais avec un linge mouillé ou de la glace. Pour ne pas geler la peau, il est préférable d’envelopper la glace dans une serviette.

Si nécessaire, vous pouvez prendre un antidouleur à base de paracétamol.

Dès que les plaintes diminuent, il est important de bouger à nouveau. Bouger prévient en effet les raideurs et atténue la douleur au fil du temps. De plus, vous activez de cette manière les muscles qui soutiennent les articulations. Veillez toutefois à ne pas solliciter d’emblée l’articulation trop fortement ou trop longtemps.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

En principe, pour des douleurs articulaires, rien ne sert de vous précipiter chez le médecin. Une consultation est cependant conseillée si :

  • une articulation devient gonflée, rouge et/ou chaude, sans que l'on puisse en identifier clairement la cause ;
  • une articulation est douloureuse ou raide durant plus de 6 semaines, sans que l'on puisse en identifier clairement la cause ;
  • le gonflement ou la douleur d’une articulation meurtrie ne diminue pas après quelques jours ;
  • la prise de paracétamol n’atténue pas les douleurs ;
  • d’autres symptômes qui vous inquiètent apparaissent.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi