La gale, ou scabiose, est une maladie infectieuse de la peau causée par le sarcopte.

La gale, c'est quoi ?

Les parasites courent sur la peau. Une femelle adulte creuse des sillions de 3 cm maximum dans la peau pour y déposer ses œufs. Après trois jours, de nouveaux parasites éclosent. Les sarcoptes sont pratiquement invisibles à l’œil nu.

Le sarcopte se transmet généralement par contact physique prolongé avec une personne contaminée. Comme les parasites peuvent également se transmettre lors des rapports sexuels, la gale est parfois considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST). Mais en fait, tous les membres de la famille d’une personne contaminée courent le risque d’attraper le sarcopte.

La gale se transmet aussi plus rarement par le biais de la literie et de vêtements contaminés.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes de la gale ?

Les désagréments apparaissent environ deux à six semaines après la contamination.

Les sillons creusés par le parasite dans la peau sont particulièrement caractéristiques de la gale. À l’entrée du sillon, la peau commence à s’exfolier. C’est souvent la caractéristique la plus frappante. Une vésicule apparaît à l’autre bout du sillon, là où se trouve le parasite. La peau démange intensément. Comme les démangeaisons augmentent sous l’effet de la chaleur, elles sont les plus virulentes la nuit, au lit. Étant donné que les démangeaisons sont causées par une réaction allergique, la peau peut également démanger à des endroits où il n’y pas de parasites.

Les lésions cutanées sont surtout présentes entre les doigts, sur la paume des mains, au niveau des poignets et sur la plante des pieds. Mais des lésions peuvent également apparaître à d’autres endroits, par exemple sous les aisselles, autour des mamelons, sur le pénis, le scrotum, le nombril, les fesses et les cuisses.

En raison des démangeaisons, les lésions cutanées sont souvent grattées, ce qui peut entraîner une infection bactérienne supplémentaire.

Lors d’une deuxième infection par la gale, les démangeaisons apparaissent un à quatre jours après la contamination.

Retour au sommaire

Quel est le traitement possible ?

Afin d’éviter de contaminer d’autres personnes, il est vivement conseillé de se faire traiter dans les plus brefs délais. Il est important que l’ensemble de la famille et toutes les personnes avec lesquelles il y a eu des contacts physiques intensifs – donc, certainement, tous les partenaires sexuels – soient traitées simultanément même si elles ne présentent aucun symptôme. Dans le cas contraire, vous risquez de vous recontaminer mutuellement après le traitement.

La gale peut être traitée en appliquant une crème à base de perméthrine sur tout le corps (de la mâchoire jusqu’aux pieds). Après huit à douze heures, rincez la crème dans le bain ou sous la douche, séchez-vous avec une serviette propre et enfilez des vêtements propres.

Les femmes enceintes utiliseront du benzoate de benzyle sous forme de lotion.

Chez les enfants de moins de deux ans, le visage et le cuir chevelu seront également enduits.

Pour éviter une nouvelle infection, lavez également la literie et les vêtements portés les trois derniers jours à 60° C. Les vêtements qui ne peuvent pas être lessivés à 60°C seront enfermés dans un sac en plastique durant trois jours avant d’être lavés.

Les démangeaisons les plus intenses diminueront quelques jours après le traitement. Il est toutefois possible que les démangeaisons et les lésions cutanées perdurent encore pendant quelques semaines après le traitement. Cela ne signifie pas que le traitement n’a pas agi.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi