AccueilMaladies et traitementsListe des maladies

Gingivite et parodontite


La gingivite est une inflammation de la gencive, cette muqueuse buccale qui entoure la base des dents et qui peut, à hauteur d’une ou plusieurs dents, présenter des signes d’inflammation.

La gingivite touche 90 % de la population dans une plus ou moins grande mesure. Elle représente, avec les caries, l’affection la plus fréquente au niveau de la cavité buccale.

Les dommages liés à une inflammation de la gencive sont réversibles. Mais il est particulièrement important d’aborder le problème à temps.

La parodontite, c'est quoi ?

Si la gencive reste enflammée durant plusieurs mois, l’inflammation peut gagner du terrain et atteindre des tissus plus profonds. On parle alors de parodontite.

La gencive saigne, les dents se déchaussent progressivement, et une petite « poche » entre la gencive et la dent se forme et se creuse chaque jour un peu plus, laissant s’accumuler la plaque dentaire. L’inflammation poursuit son chemin pour atteindre l’os maxillaire, causant une résorption osseuse. Ces dommages sont permanents. La parodontite n’étant pas douloureuse, elle est souvent méconnue.

Retour au sommaire

Quels en sont les symptômes et que puis-je faire ?

Une gencive saine présente une coloration rosée et forme entre les dents une pointe triangulaire. En cas de gingivite, la gencive est plus rouge et légèrement enflée.

L’inflammation n’étant pas douloureuse, elle est souvent diagnostiquée tardivement. Quelques signes d’alertes doivent toutefois retenir votre attention, comme des saignements de la gencive au moment de se brosser les dents ou de manger. Ne les négligez pas.

La parodontite se caractérise elle aussi par des saignements de la gencive. La dent se déchausse progressivement jusqu’au collet. Les espaces inter-dentaires sont alors plus marqués. La résorption osseuse peut alors entraîner la perte des dents.

Que puis-je faire ?


Continuez à vous brosser les dents, même si votre gencive est enflammée. Les saignements de la gencive ne doivent pas vous inciter à relâcher vos efforts, que du contraire.

Un brossage des dents deux fois par jour permet d’éliminer la plaque dentaire. Votre gencive devrait avoir récupéré et ne plus saigner après une quinzaine de jours. Il vous faudra par la suite conserver une hygiène dentaire rigoureuse.

Retour au sommaire

Quelles sont les causes d’une gingivite ?

Mauvaise hygiène dentaire


La gingivite est généralement liée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. La plaque dentaire a en effet tendance à s’accumuler si les dents ne sont pas régulièrement et rigoureusement nettoyées. Les bactéries en profitent pour se multiplier et affectent les dents et la muqueuse qui les entoure.

Autres facteurs de risque


Les autres facteurs de risque d’une gingivite, en plus d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, sont :

  • le tabagisme ;
  • d’autant plus fréquent qu’on avance en âge ;
  • un diabète mal régulé ;
  • des changements hormonaux pendant la grossesse, le cycle menstruel ou liés à l’utilisation d’une pilule contraceptive ;
  • une prédisposition individuelle aux gingivites, probablement de nature héréditaire.

Certains médicaments comptent également parmi leurs effets secondaires un gonflement de la gencive ou une bouche sèche, qui peuvent favoriser la gingivite. La bouche sèche est un facteur de risque, compte tenu de l’absence de salive. Cette dernière contribue en effet à l’évacuation des restes alimentaires et à normaliser le taux d’acidité, tout en réduisant la plaque dentaire.

Retour au sommaire

Quand consulter un dentiste ?

Une consultation chez votre dentiste est recommandée :

  • si votre gencive continue à saigner après cinq jours de brossage rigoureux ;
  • si votre gencive est douloureuse ;
  • si la gencive se découvre, laissant apparaître le collet de la dent ;
  • si une dent se déchausse ;
  • à la moindre douleur dentaire.

Si nécessaire, votre dentiste vous enverra chez un parodontologue.

Traitement


En cas de gingivite à répétition, un nettoyage professionnel s’avère nécessaire. Le dentiste ou parodontologue en profitera pour procéder à un détartrage approfondi. Ce détartrage n’est pas toujours suffisant et il arrive que les zones gingivales et l’os enflammés doivent être enlevés sous anesthésie locale. Si l’inflammation des tissus environnants est trop profonde, l’extraction d’une dent et la pose d’un implant peuvent s’avérer nécessaire.

Le dentiste ou parodontologue vous apprendra également les bons gestes à adopter pour vous brosser les dents et comment garder vos espaces inter-dentaires bien propres. Veillez à bien respecter ces instructions à la maison et à maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire.

L’utilisation temporaire d’une solution bain de bouche est parfois conseillée. Ne le faites toutefois que sur recommandation de votre dentiste, parodontologue, médecin ou pharmacien. Dans la plupart des cas, le choix se portera sur un produit à base de chlorhexidine.

Dans les cas exceptionnels les plus graves, un traitement temporaire à base d’antibiotiques sera recommandé.

Retour au sommaire

Comment prévenir la gingivite ?

Une bonne hygiène buccale suffit généralement à prévenir la gingivite.

Une visite de contrôle annuelle chez le dentiste est également recommandée. Le dentiste contrôle la présence de caries et réalise un détartrage. Ce qui vous permettra d’éviter une gingivite plus sévère et des inflammations de la gencive ou de l’os maxillaire.

Écartez les facteurs de risque


En plus de limiter la plaque dentaire, il est également conseillé d’éliminer d’autres facteurs de risque éventuels en :

  • arrêtant de fumer ;
  • buvant suffisamment pour lutter contre la bouche sèche ;
  • maintenant votre glucose sanguin sous contrôle en cas de diabète ;
  • reconsidérant avec votre médecin l’utilisation de médicaments favorisant les gingivites.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi


Mes avantages