AccueilMaladiesListe des maladies

Gonorrhée

La gonorrhée, plus communément appelée blennorragie (ou même plus vulgairement « chaude-pisse »), est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par la bactérie Neisseria Gonorrhea.

Après contamination, l’infection peut se développer au niveau de l’urètre, du vagin, du col de l’utérus, de l’anus ou de la gorge.

Quels sont les symptômes de la gonorrhée ?

Il n’est pas rare que la gonorrhée passe inaperçue, la majorité des gens ne présentant pas ou peu de symptômes. Le risque est grand dès lors de transmettre la maladie sans le savoir à d’autres partenaires en cas de rapports sexuels non protégés.

Chez les femmes, l’infection se manifeste principalement par des pertes vaginales verdâtres et malodorantes ou par une sensation de brûlure ou de douleur lors de la miction. L’infection peut également s’étendre aux trompes de Fallope. Chez les femmes enceintes, la gonorrhée accroît le risque de grossesse extra-utérine. Elle peut également entraîner une infertilité.

Les hommes ressentent généralement une sensation de brûlure au passage de l’urine. Un liquide épais jaunâtre ou verdâtre peut s’écouler du pénis, d’où le terme « chaude-pisse ». Une inflammation de la prostate et des testicules n’est pas à exclure.

Les hommes et les femmes peuvent également présenter une infection de la gorge (sexe oral), des démangeaisons ou une sensation de brûlure au niveau de l’anus (sexe anal). Le tout parfois accompagné d’arthrite.

Retour au sommaire

Quel est le traitement possible ?

Les antibiotiques permettent de traiter facilement la gonorrhée. Le traitement est nécessaire pour éviter la propagation de l’infection et la transmission à d’autres partenaires.

Il est important de veiller à ce que votre partenaire se fasse traiter au même moment pour prévenir une réinfection.

Prévenez également vos partenaires sexuels des six derniers mois afin qu’ils puissent se faire dépister et, le cas échéant, traiter.

Retour au sommaire

Source : Nederlands Huisartsen Genootschap. Texte adapté par la Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi