AccueilMaladiesListe des maladies

Hernie discale

Une hernie discale résulte de la déchirure ou de la rupture complète des anneaux fibreux qui recouvrent les disques intervertébraux. Le noyau mou gélatineux du disque fait irruption vers l'extérieur et une saillie (hernie) en résulte.

Quelles sont les causes d'une hernie discale ?

Une hernie peut se manifester à la suite d'une contrainte excessive mais est souvent liée au vieillissement du dos. Les facteurs héréditaires jouent, eux aussi, un rôle.

Retour au sommaire

Quels en sont les symptômes ?

En général, une hernie discale n'est pas douloureuse et la saillie est découverte par hasard.

Dans certains cas, le patient peut avoir des maux de dos. Une caractéristique de ces maux, c'est qu'ils s'aggravent en éternuant, en toussant ou en poussant. Lorsque des maux de dos se déclarent, les symptômes se limitent en général à la douleur, à des picotements ou à une perte de sensibilité au niveau de l'aine, de la jambe ou du pied du côté concerné.

Autres symptômes possibles


  • Lorsque la hernie appuie sur la racine nerveuse droite ou gauche dans le bas du dos
    • Les symptômes se limitent en général à la douleur, à des picotements ou à une perte de sensibilité au niveau de l'aine, de la jambe ou du pied du côté concerné.
    • Dans certains cas, des crampes ou une faiblesse musculaire peuvent se manifester.
    • Dans quelques cas graves, la hernie peut causer une paralysie de la jambe.
  • Lorsque la hernie appuie sur l'ensemble du faisceau nerveux
    • Troubles de la sensibilité au niveau des fesses, des hanches et/ou des cuisses.
    • Troubles de l'érection.
    • Incontinence urinaire ou fécale.
    • Paralysie des deux jambes.

Dans les cas graves ci-dessus, il convient de consulter un médecin sans tarder.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Consultez votre médecin si vous ressentez des symptômes qui pourraient supposer une hernie.

Consultez de toute urgence si les maux de dos s'accompagnent de l'un des symptômes suivants :

  • perte de force dans un bras ou une jambe ;
  • ne plus être soudainement capable de marcher ou être très maladroit ;
  • incontinence urinaire ou fécale (ne plus pouvoir retenir l'urine ou les selles) ;
  • troubles de l'érection ;
  • troubles de la sensibilité au niveau des fesses.

Traitement


La plupart des hernies discales guérissent spontanément ; le noyau gélatineux se rétracte et la pression sur les racines nerveuses diminue ou disparaît.

Le mal de dos en cas de hernie représente une forme de lombalgie et est traité de la même manière.

Une opération n'est nécessaire que dans de rares cas et les séquelles qui peuvent en résulter sont imprévisibles. Parmi les risques de l'intervention, citons la formation de tissu cicatriciel autour des structures nerveuses, pouvant donner lieu à des douleurs permanentes.

Que faire soi-même ?


En cas de hernie discale, les mêmes conseils en matière de soins personnels que pour la lombalgie s'appliquent.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi


Mes avantages