AccueilMaladiesListe des maladies

Herpès génital

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible (IST), causée par le virus de l’herpès simplex. En cas de contamination, des vésicules peuvent se former sur le pénis, le vagin ou l’anus. Après contamination, le virus reste présent dans l’organisme pour toujours.

Comment l'herpès génital se transmet-il ?

Les personnes porteuses du virus peuvent contaminer d’autres personnes lors de rapports sexuels non protégés. Le risque de contamination est plus important en présence de vésicules. Mais la contamination est aussi possible sans vésicules.

Comme les vésicules peuvent apparaître en différents endroits, le préservatif n’offre pas toujours une protection suffisante. Évitez dès lors tout rapport sexuel au moment où les vésicules sont présentes.

Les boutons de fièvre sur ou autour des lèvres sont également dus à un type du virus de l’herpès simplex. C’est pourquoi la pratique du sexe oral avec une personne présentant un bouton de fièvre peut également causer une infection herpétique sur le pénis ou le vagin.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes de l'herpès génital ?

La contamination n’entraîne généralement pas de désagréments. Il est donc possible d’avoir un herpès génital sans le savoir. Vous pouvez ainsi transmettre l’infection par des rapports sexuels non protégés sans vous en rendre compte.

Parfois, après la contamination, vous pouvez ressentir un malaise général accompagné de fièvre et de douleurs musculaires. Des douleurs et une sensation de brûlure peuvent également se manifester lors de la miction. Les femmes peuvent éprouver des démangeaisons au niveau du vagin et présenter des pertes vaginales plus abondantes. Si des symptômes apparaissent, ils se manifestent généralement entre 2 jours à 2 semaines après l’infection.

Des vésicules remplies de liquide clair peuvent apparaître sur la peau et les muqueuses du pénis, du vagin et de l’anus. Elles peuvent provoquer une sensation de brûlure et sont souvent très douloureuses. Les vésicules s’ouvrent et guérissent dans un délai d’une à quatre semaines. Elles ne laissent pas de cicatrices. Comme le virus reste présent à vie dans l’organisme après contamination, les vésicules peuvent réapparaître de temps à autre.

Retour au sommaire

Quel est le traitement possible ?

Il n’existe aucun médicament permettant de guérir une infection par le virus de l’herpès génital. En cas de douleurs, vous pouvez prendre un analgésique à base de paracétamol. Respectez minutieusement la dose maximale de quatre fois 1 g sur 24 heures.

En cas de symptômes sévères, vous pouvez prendre des comprimés antiviraux après concertation avec votre médecin. Ils peuvent diminuer la gravité et la durée des symptômes. Ils agiront au mieux lors d’une première poussée de vésicules. Si les vésicules réapparaissent par la suite, ces médicaments n’auront qu’un effet plus limité. L’utilisation locale d’antiviraux n’est pas recommandée.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi