AccueilMaladiesListe des maladies

Hypersomnie

L'hypersomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par une augmentation de la somnolence diurne ou un besoin accru de sommeil.

En journée, vous êtes somnolent et avez tendance à tomber rapidement endormi à des moments que vous n'avez pas choisis. Si ces symptômes persistent plus de trois mois, il s'agit d'hypersomnie.

Une forme connue et typique de l'hypersomnie est la narcolepsie, un trouble du sommeil qui se caractérise par une somnolence excessive et une paralysie musculaire.

Quels sont les symptômes de l'hypersomnie ?

La somnolence diurne excessive est caractéristique de l'hypersomnie. La tendance à s'endormir se manifeste le plus souvent au cours d'activités monotones ou dans un environnement peu stimulant (ex. lors d'une réunion ou d'un long trajet en voiture). Vous avez également l'impression qu'une petite sieste vous ferait du bien.

La somnolence diurne entraîne souvent une baisse d'efficacité et exerce donc un impact sur la qualité de vie. Une diminution de la vigilance augmente le risque d'accidents au domicile, au travail ou dans le trafic.

Sur le plan social également, l'hypersomnie peut créer des problèmes dans la mesure où votre entourage peut vous considérer comme fainéant ou démotivé. En effet, il est généralement peu acceptable de voir quelqu'un s'endormir pendant une réunion. La personne concernée essaiera souvent de se cacher à un endroit discret pour dormir un peu.

Retour au sommaire

Par quoi l'hypersomnie est-elle provoquée ?

Les causes d'hypersomnie peuvent être très diverses :

  • une mauvaise hygiène veille-sommeil avec un sommeil insuffisant ;
  • un autre trouble du sommeil (par exemple, l'apnée obstructive du sommeil) perturbant gravement la qualité de votre sommeil ;
  • la consommation d'alcool, de drogues et de certains médicaments (par exemple des somnifères, calmants, certains analgésiques) ;
  • diverses infections ;
  • diverses pathologies, telles que :
    • un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde ;
    • des maladies du cerveau (maladie de Parkinson, suites d'un accident ou troubles des vaisseaux sanguins du cerveau) ;
  • des troubles psychiatriques (par exemple une dépression).

Retour au sommaire

Que peut-on faire soi-même ?

La tenue d'un journal du sommeil peut vous aider à identifier la cause de votre hypersomnie. Il s'agit en outre d'un instrument fort utile au moment où vos problèmes de sommeil font l'objet d'une discussion avec votre médecin.

Afin de mieux dormir, vous pouvez commencer par suivre ces quelques conseils pour avoir une bonne hygiène de sommeil. Il est important d'avoir un rythme de vie régulier, d'aller dormir à heure fixe et de dormir un nombre d'heures suffisant pendant la nuit.

Il est parfois utile de faire une courte sieste pendant la journée. Veillez toutefois à ce que la durée de la sieste n'excède pas vingt à trente minutes. En dormant plus longtemps, vous courez le risque de tomber en phase de sommeil profond et de vous sentir somnolent au réveil. Le fait que vous empiétiez sur votre repos nocturne constitue un autre désavantage.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Si les conseils pour avoir une bonne hygiène de sommeil ne vous aident pas et si votre extrême besoin de sommeil est tel qu'il affecte votre qualité de vie, il importe d'en informer votre médecin. Il vous aidera à identifer la cause du problème et à trouver une solution.

Préparez cette discussion au préalable de manière à fournir au médecin un maximum d'informations. Dans cette optique, la tenue d'un journal du sommeil prend tout son sens, au même titre qu'une réflexion sur les questions suivantes :

  • Depuis quand souffrez-vous de somnolence extrême ?
  • S'est-il passé quelque chose à ce moment-là qui pourrait être la cause du problème ?
  • Quelle est la fréquence des symptômes ?
  • Comment vous sentez-vous actuellement ?

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi