AccueilMaladies et traitementsListe des maladies

Lésions dentaires


Qu'est-ce qu'une lésion dentaire ?

Lors d’une chute ou d’un choc sur les dents, les lésions dentaires suivantes peuvent survenir :

  • lésion de l’émail ;
  • fracture d’une dent ;
  • mobilisation d’une dent ;
  • chute d’une dent.

Compte tenu de leur position et de leur anatomie, les dents antérieures sont les plus sujettes aux lésions dentaires. Mais les dents postérieures ne sont pas en reste : elles aussi peuvent se fracturer ou être mobilisées.

Lorsqu’une dent se fracture, cela ne concerne parfois qu’une petite partie de la couronne. Mais une importante fracture à travers la couronne ou une fracture radiculaire sont également possibles. La taille de la fracture notamment sera déterminante dans les chances de guérison.

Retour au sommaire

Quels en sont les symptômes ?

Les lésions dentaires peuvent être douloureuses. Par ailleurs, une inflammation douloureuse peut se développer à l’emplacement de la lésion.

Si une dent n’est pas réparée ou remplacée, cela peut entraîner un dommage esthétique.

Symptômes spécifiques


  • Une dent fracturée est très sensible. Les bords tranchants de la partie résiduelle de la dent peuvent causer des morsures au niveau de la langue et des joues. Ces blessures sont susceptibles de saigner abondamment.
  • En cas de dent mobilisée ou tombée, des saignements abondants peuvent également se présenter. Une dent ou une partie de dent perdue laisse un vide dans la bouche.

Retour au sommaire

Par quoi sont-elles provoquées et comment les prévenir ?

Les lésions dentaires peuvent survenir lorsque les dents sont soumises à une force anormale, ce qui arrive fréquemment en cas de chute, d’accident de la circulation, lors de la pratique d’un sport ou pendant une bagarre. Croquer un objet dur peut également endommager l’émail voire même casser une dent.

Une mauvaise hygiène dentaire accroît le risque de lésions dentaires car les dents sont alors moins résistantes.

Comment prévenir cette situation ?


Il n’est bien entendu pas possible de prévenir toute chute ou tout accident.

Cependant, on peut porter un protège-dents fait sur mesure lors de la pratique d’un sport, par exemple.

Retour au sommaire

Quand consulter un dentiste ?

Plus vous attendez avant de consulter un dentiste, moins la dent aura de chances d’être réimplantée ou soignée. Aussi, pour toute lésion dentaire, rendez-vous chez le dentiste dans les 30 minutes. Avant de partir, prenez contact avec lui afin de vous assurer qu’il est bien présent. Vous pourrez ainsi économiser un temps très précieux.

En cas de dent fracturée


  • Cherchez le fragment cassé.
  • Gardez le fragment de dent cassée humide. Faites-le tremper de préférence dans un gobelet de lait ou maintenez-le entre votre joue et vos dents.

En cas de dent mobilisée


  • Touchez le moins possible à la dent mobilisée. Ne tirez pas sur la dent, mais ne la repoussez pas non plus fermement. En effet, votre dent risque de se détacher complètement.

En cas de chute d’une dent définitive


  • Cherchez la dent tombée. Saisissez toujours la dent par la couronne et non par la racine.
  • Rincez la dent, de préférence avec du lait. Si vous n’y parvenez pas, nettoyez-la proprement en la léchant ou en la suçant. Cependant, n’utilisez pas de désinfectants et ne la frottez jamais avec un chiffon ou une petite brosse, vous réduiriez ainsi les chances de pouvoir la réimplanter.
  • Replacez la dent propre dans le trou correspondant de votre bouche. Assurez-vous de la placer dans le bon sens.
  • Appliquez une petite gaze ou un petit mouchoir en papier entre vos dents et serrez doucement les dents. C'est le meilleur moyen d'immobiliser la dent tombée.

Si vous ne parvenez pas à replacer votre dent ou si celle-ci n’est pas propre, conservez-la de préférence dans un gobelet de lait lorsque vous vous rendez chez le dentiste. Faute de lait, conservez-la dans votre bouche entre la joue et les dents postérieures. Ne conservez jamais une dent en milieu sec, dans un petit mouchoir ou une petite boîte : elle se dessèchera et sera dès lors perdue.

En cas de chute d'une dent de lait


  • N’essayez jamais de replacer vous-même une dent de lait tombée à la suite d’une chute ou d’un accident. Vous éviterez ainsi d’endommager la dent définitive sous-jacente.
  • Conservez la dent dans un gobelet de lait ou dans la bouche de l’enfant s’il est en âge de ne pas avaler la dent cassée ou tombée.
  • En cas de lésion d'une dent de lait, rendez-vous également sans tarder chez un dentiste.

Retour au sommaire

Comment le traitement se déroule-t-il ?

Le traitement d’une lésion dentaire diffère d'un cas à l'autre. Il dépend du type de lésion, du niveau de fracture de la dent et du délai dans lequel vous consultez votre dentiste.

  • En cas de lésions à des dents de lait, le dentiste ne fera généralement pas grand-chose. Il arrondira les bords tranchants de la partie résiduelle de la dent et préviendra ainsi les morsures ultérieures au niveau de la langue et des joues. Les rangées de dents traumatisées seront protégées afin de prévenir les douleurs.
  • En cas de lésion de l’émail ou en cas de dent cassée, le dentiste pourra essayer de limer le fragment de dent endommagé. S’il n’y parvient pas, il reconstituera la dent.
  • En cas de dent mobilisée, il collera une attelle.
  • Enfin, en cas de dent tombée, le dentiste essaiera de la replacer. Si vous avez conservé la dent en milieu humide et vous êtes rendu rapidement chez lui, il se peut que la dent se refixe d’elle-même. Lors d’une consultation ultérieure, le dentiste testera si la dent est à nouveau sensible. Faute de pouvoir replacer la dent ou si celle-ci ne s'est pas refixée, le dentiste nettoiera le canal radiculaire, l’élargira et le remplira. Ces soins seront effectués sous anesthésie locale.
  • Si un fragment de dent cassée ou une dent tombée fait défaut, il pourra placer un implant.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi


Mes avantages