AccueilMaladiesListe des maladies

Maladie de Ménière

La maladie de Ménière est une affection rare qui se caractérise par la combinaison de trois symptômes : vertiges, bourdonnements d’oreilles (ou acouphènes) et baisse d’audition. Bien que les symptômes puissent être handicapants, il s’agit d’une affection bénigne.

Quelles en sont les causes ?

La cause précise de la maladie de Ménière demeure inconnue. Il s’agit probablement d’une dérégulation hygrométrique au niveau de l’oreille interne, qui entraîne une augmentation de la pression dans l’un des compartiments. D’autres facteurs jouent probablement également un rôle, sans aucune certitude toutefois.

Retour au sommaire

Quels en sont les symptômes et quand consulter ?

La maladie, qui affecte à la fois l’organe de l’équilibre et l’audition, apparaît le plus souvent entre 20 ans et 50 ans.

Elle se caractérise au début par de soudaines attaques de vertiges. Tout semble tourner autour de vous et vous avez tendance à tomber. Parmi les autres symptômes fréquents, citons les nausées, vomissements, bourdonnements d’oreilles, pertes auditives et une sensation de saturation dans une oreille. Pendant une crise, dont la durée varie de moins d’une heure à quelques heures, vous devez généralement vous étendre. La fatigue vous envahit et une sensation d’ébriété se fait encore sentir pendant quelques jours.

La baisse d’audition augmente progressivement après chaque crise. La fréquence et la gravité des crises diminuent, mais la perte d’audition et les éventuels bourdonnements persistent. La perte d’audition peut être grave, surtout si les deux oreilles sont affectées.

Quand consulter un médecin ?


Consultez de préférence votre médecin généraliste lors d’une première attaque de vertiges. Il tentera d’en cerner la cause et vous renverra le cas échéant vers un ORL.

Retour au sommaire

Que peut-on faire soi-même ?

Vous ne pouvez pas faire grand-chose contre les vertiges, les pertes d’audition ou les bourdonnements d’oreilles. En cas de vertiges, essayez le plus possible de vous déplacer. Si les vertiges sont trop importants, cela s’avèrera toutefois impossible. Mais dès que vous vous sentirez un peu mieux, essayer à nouveau de vous lever et de vous déplacer. Entre chaque période de vertiges, essayer également de bouger le plus possible.

Il existe différentes possibilités de vivre au mieux malgré les acouphènes, mais elles sont très différentes d’une personne à l’autre.

Il est généralement admis que le stress, les angoisses et la fatigue ont un effet négatif sur les attaques de vertiges.

Il est par conséquent nécessaire :

  • de bien vous informer sur l’évolution de la maladie et le traitement ;
  • de contacter votre médecin si vous avez des questions ou des doutes ;
  • d’éviter les situations de stress et de tensions ;
  • de vous reposer suffisamment et d’adopter de bonnes habitudes de sommeil ;
  • de bien communiquer avec vos proches sur la maladie et ses conséquences.

De même, l’ingestion de certains aliments pourrait avoir une incidence défavorable sur les crises. Même si nous n’en avons pas la preuve absolue, il peut s’avérer utile de limiter la consommation de boissons contenant de la caféine (café, sodas, certains thés), du chocolat et du sel. Il est également plus que recommandé d’arrêter de fumer.

Retour au sommaire

Comment traiter la maladie de Ménière ?

Il n’existe malheureusement pas de traitement qui s’attaque aux causes de la maladie, mais uniquement qui permette d’en réduire les symptômes.

Les médicaments classiques (ex. métoclopramide ou dompéridon) permettent de soulager les vomissements et les nausées.

Aucun médicament n’a véritablement fait ses preuves contre les vertiges. La bétahistine est souvent prescrite. Elle est généralement bien tolérée, mais peut provoquer des maux de tête. Il est dès lors nécessaire de vérifier après un certain temps si cette médication a encore un effet favorable.

En cas de vertiges persistants, le spécialiste peut proposer, dans de très rares cas, une intervention chirurgicale. Il s’agit, ici aussi, de bien considérer les risques, car l’intervention qui peut soulager les vertiges peut entraîner une surdité irréversible.

Pour la perte d’audition, un appareil auditif adapté est recommandé.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi