AccueilMaladiesListe des maladies

Mammographie

La mammographie est l'examen de référence en matière de surveillance et de dépistage du cancer du sein, l'un des cancers aujourd'hui les plus répandus. Il concerne près d’une femme sur onze ! Sa prévention est devenue une des préoccupations majeures des pouvoirs publics et son dépistage, une priorité.

En quoi consiste la mammographie ?

La mammographie est un examen radiologique réalisé par un médecin radiologue, avec un appareil appelé le mammographe. Celui-ci utilise des rayons X à très faibles doses. Aussi, la radiographie peut être renouvelée sans danger pour l’organisme.

Comment se déroule la mammographie ?


Pour réaliser les clichés, le médecin ou le technicien qui l’assiste vous demandera de vous dévêtir, de vous présenter torse nu. L’examen se réalise debout. Les seins sont pressés entre une cassette contenant le film de radiologie et une plaque en matière plastique qui permet de les étaler.

La mammographie n’est pas douloureuse, elle est juste désagréable, en raison de la pression à laquelle est soumis le sein. Cette pression est néanmoins indispensable : plus elle est importante, plus les éventuelles lésions seront facilement détectables !

Retour au sommaire

À qui la mammographie est-elle destinée ?

Il existe deux types de mammographie : la mammographie diagnostique et la mammographie de dépistage. Toutes deux ont des objectifs spécifiques.

La mammographie diagnostique


La mammographie diagnostique est réalisée lorsqu’une patiente, quel que soit son âge, se plaint d’une douleur ou constate une anomalie au sein telle qu’une masse, une rétraction de la surface ou du contour du sein, un creux, une fossette ou une bosse, un retrait du mamelon, un écoulement, un eczéma ou une rougeur. Dans ce cas, le radiologue détermine, au cas par cas, le nombre de clichés à tirer et les examens complémentaires à effectuer.

La mammographie de dépistage


La mammographie de dépistage, quant à elle, est prescrite une fois tous les deux ans à toutes les femmes entre 50 et 69 ans, même si elles ne se plaignent d’aucune douleur. Elle s’inscrit alors dans le cadre de campagnes de prévention. Elle est aussi prescrite, dès l’âge de 30-35 ans, aux femmes dont la mère ou la sœur a souffert d’une tumeur mammaire et qui ont donc une prédisposition génétique à développer un cancer du sein.

A l’exception de cette dernière catégorie, les mammographies de prévention s’adressent donc plutôt à des femmes d’âge mûr. Pourquoi ? On a observé que trois cancers sur quatre se développaient après cinquante ans. En outre, on a constaté que plus les seins sont jeunes, plus ils contiennent de glandes. Or, à la lecture des clichés, il est particulièrement difficile de différencier les glandes d’éventuelles proliférations anormales. Les mammographies sont donc peu adaptées ou insuffisantes à l’exploration des seins d’adolescentes ou de femmes jeunes.

La procédure suivie dans le cadre d’une mammographie préventive est standardisée. Le nombre de clichés est prédéfini, ils sont réalisés grâce à des appareils perfectionnés, qui subissent tous les jours un contrôle technique de qualité. Malgré sa pratique courante, la mammographie reste un examen difficile à interpréter. Dans le cas d’une mammographie de dépistage, il peut s’agir en effet de mettre à jour de minuscules lésions, parfois d’un mm à peine ! Rien n’est alors laissé au hasard : les clichés sont lus une première fois, puis relus par un autre centre de référence provincial de dépistage du cancer du sein agréé pour s’assurer d’un bon diagnostic (1). Étant donné ce système de double lecture, la procédure de mammographie de dépistage demande du temps. Il faudra parfois attendre près de trois semaines pour recevoir les résultats. Lorsque la mammographie doit permettre de poser un diagnostic, les résultats sont rapides. Ils sont parfois révélés dans la journée même. Dans certains hôpitaux de jour, si un examen complémentaire, tel qu’une biopsie, c’est-à-dire une ponction, doit être pratiqué pour confirmer ce que révèlent les clichés, il peut arriver que l’on propose de pratiquer l’analyse immédiatement.

(1) La politique de santé et la problématique du dépistage du cancer du sein sont de la compétence de la Communauté française qui a mis en place des centres de référence provinciaux de dépistage du cancer du sein.

Retour au sommaire

Quelles démarches réaliser pour passer une mammographie ?

Vous avez 50 ans ou plus ? Il est important de passer une mammographie de dépistage.

Une invitation tous les deux ans


La Fédération Wallonie-Bruxelles vous adressera par courrier une invitation - servant de prescription - à vous rendre dans un centre agréé pour subir la radiographie mammaire.

Votre médecin traitant ou votre gynécologue peuvent également vous prescrire l’examen.

Vous devrez ensuite subir une mammographie de contrôle tous les deux ans. Néanmoins, si, dans ce laps de temps, vous constatez n’importe quel changement au sein, adressez-vous sans tarder à votre médecin qui anticipera l’examen pour déterminer la cause du problème.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Mes avantages