AccueilMaladiesListe des maladies

Mauvaise haleine

Une mauvaise haleine, également appelée halitose, est une mauvaise odeur qui se manifeste notamment lors de l’expiration. Un cinquième des adultes y seraient confrontés.

Parler de mauvaise haleine est un sujet encore tabou. Pourtant, vous avez besoin des autres pour en prendre conscience, car il n’est pas possible de sentir votre propre haleine.

Une mauvaise haleine peut dans la plupart des cas être traitée, et le plus souvent par des mesures simples. Heureusement d’ailleurs, car ne pas (pouvoir) la traiter peut engendrer des problèmes sociaux ou psychiques.

Certaines personnes pensent à tort qu’elles ont mauvaise haleine et en deviennent anxieuses, sans aucune raison. Nous parlons dans ce cas d’halitophobie.

Qu'est-ce qui provoque une mauvaise haleine ?

L'origine de la mauvaise haleine se situe presque toujours au niveau de la bouche. Les bactéries y transforment en effet les restes alimentaires, les cellules mortes et les mucosités en gaz sulfurés, responsables de la mauvaise odeur.

Les bactéries se concentrent essentiellement à l’arrière de la langue et sur la plaque dentaire dans les cavités présentes entre les dents et contre la gencive. Elles se développent dans une bouche mal soignée et une bouche sèche.

Si la plaque dentaire n’est pas éliminée régulièrement, du tartre se forme, ainsi qu’une inflammation de la gencive. Si cette inflammation n’est pas traitée à temps, elle s’étend aux tissus environnants (parodontite). Tant une inflammation de la gencive qu’une parodontite sont une cause fréquente de mauvaise haleine.

Nous avons presque tous une mauvaise haleine au réveil, parce que, la nuit, notre bouche est sèche et que les bactéries ont la possibilité de s’y multiplier. Celle-ci disparaît toutefois en buvant quelque chose.

Causes moins fréquentes


Parfois, l’origine se situe dans le nez, et fait suite plus précisément à une sinusite. Chez les enfants, un corps étranger dans le nez peut causer une infection qui entraînera une mauvaise odeur.

Le problème peut aussi provenir d’une inflammation des amygdales, avec parfois la libération de calcifications formées dans les parties profondes (cryptes) des amygdales.

Contrairement à ce que l’on pense souvent, les troubles du système gastro-intestinal ou des voies aériennes ne sont que rarement à l’origine d’une mauvaise haleine.

De manière extrêmement rare, une haleine forte est le symptôme d’une maladie plus grave, telle qu’un diabète, des problèmes rénaux ou des problèmes de foie.

Autres causes


  • Aliments
    L’ail, les oignons crus, le chou, les graisses et les protéines peuvent induire une mauvaise haleine.
  • Produits stimulants
    L’alcool et la cigarette donnent notamment une mauvaise haleine. Le tabagisme a par ailleurs un impact négatif sur les gencives et contribue ainsi à la mauvaise haleine.
  • Médicaments
    Parfois, une mauvaise haleine peut être liée à la consommation de médicaments. Certains médicaments assèchent en effet la bouche, ce qui favorise la prolifération bactérienne.

Retour au sommaire

Que puis-je faire ?

  • Veillez à une bonne hygiène buccale.
    • Vous pouvez également vous brosser ou vous « gratter » la langue. C’est possible avec une simple brosse à dents ou un gratte-langue. Passez 2x/jour sur l’arrière de la langue, sans utiliser de dentifrice. Le brossage de la langue est très important si vous souffrez d’une mauvaise haleine, mais il fait en réalité partie d’une bonne hygiène de base de la bouche. Pratiquez-le quotidiennement, même si vous n’avez pas mauvaise haleine.
    • Employez également un fil dentaire pour nettoyer la plaque dentaire entre vos dents. C’est essentiel pour préserver la santé de vos gencives.
    • Consultez votre dentiste 2x/an pour détecter et traiter à temps les problèmes de gencives.
  • Buvez suffisamment pour éviter d’avoir la bouche sèche et rincer votre bouche et votre gorge.
  • Évitez les aliments ou les stimulants qui favorisent la mauvaise haleine.
  • Discutez avec votre médecin des médicaments qui pourraient entraîner une mauvaise odeur. Si possible et en concertation avec votre médecin, ces médicaments doivent être évités ou remplacés.

Des bains de bouche désinfectants à base de chlorhexidine peuvent s’avérer utiles. Ils peuvent éliminer les bactéries et atténuer la formation de gaz sulfurés. Ne les utilisez qu’après avoir consulté un médecin, dentiste ou pharmacien. Utilisez les aussi uniquement à titre temporaire et en complément d’une bonne hygiène buccale, certainement pas en remplacement d’autres mesures de prévention. Leur effet est plutôt de courte durée. A long terme, des effets secondaires apparaissent, comme une coloration des dents.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Le traitement dépendra de la cause présumée.

Consultez un dentiste :

  • si le problème n’est pas résolu avec une bonne hygiène buccale quotidienne et n’est pas lié à des aliments ou des produits stimulants ;
  • en cas d’inflammation persistante des gencives.

En cas d’inflammation des gencives et de parodontite, le dentiste pourra éliminer le tartre et effectuer un nettoyage professionnel de vos gencives. Il pourra aussi vous enseigner les bonnes techniques de brossage des dents. Il peut également être conseillé de consulter un parodontologue.

Si la visite chez le dentiste n’apporte aucune amélioration, consultez votre médecin traitant pour un avis supplémentaire.

Dans l’hypothèse où la mauvaise haleine proviendrait de l’extérieur de la cavité buccale, le médecin pourra vous renvoyer vers un spécialiste, comme un oto-rhino-laryngologiste (ORL), un pneumologue ou un gastro-entérologue.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi