AccueilMaladiesListe des maladies

Norovirus (grippe intestinale ou gastro-entérite virale)

Les norovirus sont également appelés les « Norwalk-like-virus » ou les virus de Norwalk, en version française. Ce terme englobe tous les virus de la grippe intestinale (ou de la gastro-entérite virale) ressemblant au virus identifié pour la première fois en 1972 dans la ville américaine de Norwalk. Ces virus touchent essentiellement les adultes et frappent généralement l'hiver, souvent de façon massive, dans le contexte d'une épidémie.

Quels en sont les symptômes ?

Environ la moitié des personnes entrant en contact avec le norovirus développeront les symptômes de la grippe intestinale. Entre l'infection et la manifestation des premiers symptômes, une période de trois jours est généralement observée.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • nausées ;
  • vomissements ;
  • crampes d'estomac ;
  • diarrhée ;
  • fièvre légère (occasionnellement).

Après un ou deux jours, les symptômes disparaissent généralement de façon spontanée.

Retour au sommaire

Comment les traiter ?

Le traitement d'une grippe intestinale est identique à celui d'une diarrhée.

Retour au sommaire

Comment les norovirus se propagent-ils ?

Les norovirus se trouvent dans les excréments ou le vomi des personnes infectées. Ils sont souvent transmis par les mains. Même en vous lavant soigneusement les mains après un passage aux toilettes, vous ne pouvez pas toujours empêcher que de minuscules particules de selles ne restent sur vos mains.

Les contaminations surviennent ainsi souvent dans les situations suivantes :

  • serrage de mains ;
  • préparation d’aliments ;
  • manipulation de clenches de porte, de jouets ou d'autres objets.

Enfin, vous pouvez également avaler des micro-organismes infectés si vous vous trouvez à proximité d'une personne en train de vomir.

Par l'eau


L'eau peut également constituer une source d'infection. Les situations à risque sont notamment :

  • ingestion d'eau pendant la natation ;
  • rinçage d'aliments avec de l'eau contaminée ;
  • ingestion de coquillages et de crustacés infectés.

Malheureusement, ces fruits de mer infectés, qui entrent notamment en contact avec les eaux évacuées dans les réseaux d'égouttage, ne peuvent pas être détectés par le goût ou l'odeur.

Un ennemi coriace


Les norovirus résistent à de nombreux agents désinfectants. Nous ne connaissons d'ailleurs toujours pas avec exactitude les agents ou les températures nécessaires à leur éradication.

En raison de cette grande résistance, ces virus peuvent se propager à très grande vitesse. Ils sont ainsi souvent à l'origine d'épidémies, assurément là où de grands groupes de personnes entrent en contact, notamment dans les centres de soins, les hôpitaux, les crèches ou les écoles.

Retour au sommaire

Comment éviter l'infection par les norovirus ?

Une bonne hygiène des mains, assurément après un passage aux toilettes, peut contribuer à éviter la grippe intestinale, mais ne constitue en aucun cas une garantie absolue.

  • Veillez toujours à vous laver soigneusement les mains après un passage aux toilettes ou après avoir changé un enfant.
  • Nettoyez soigneusement la cuvette des WC, sans oublier la partie inférieure de la lunette, lorsqu'un enfant ayant la diarrhée y est passé.

Étant donné que le virus de la grippe intestinale se transmet aussi souvent par la préparation d'aliments, une bonne hygiène des mains est nécessaire pour toute personne entrant en contact avec de la nourriture. Il est conseillé aux personnes travaillant dans le secteur alimentaire de demander, en concertation avec le médecin de leur entreprise, à effectuer d'autres tâches lorsqu'elles souffrent d'une grippe intestinale.

Retour au sommaire

Source : « Zal ik de dokter bellen ? Medisch ABC voor het hele gezin », Dr. Michiel Callens, éditions Lannoo, 2009, 319 pages (traduction libre : « Dois-je appeler le médecin ? Abécédaire médical pour toute la famille »)

Voir aussi