AccueilMaladiesListe des maladies

Pellicules

La prolifération des pellicules est un problème embarrassant, non contagieux, et qui – contrairement aux idées reçues - n’entraîne pas la chute des cheveux. Les pellicules font généralement leur apparition à la puberté pour disparaître la plupart du temps spontanément vers la cinquantaine. L’ampleur du problème, la taille des squames et la fréquence à laquelle elles se détachent diffèrent d’une personne à l’autre.

Questions fréquemment posées ?

Quels sont les symptômes ?

Les pellicules se caractérisent par l’apparition de petites squames au niveau du cuir chevelu. Particulièrement visibles sur les vêtements foncés, ces petites peaux à l’aspect poudreux sont généralement perçues comme le symptôme le plus embarrassant. Elles s’accompagnent souvent de démangeaisons si les cheveux ne sont pas lavés pendant plusieurs jours.

Les formes les plus sévères de pellicules peuvent se caractériser par une inflammation, des squames plus grasses et jaunâtres, des démangeaisons plus marquées et une coloration rouge de la peau affectée.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

N’hésitez pas à consulter si :

  • vous constatez l’apparition de pellicules en un ou plusieurs endroits du cuir chevelu ;
  • les pellicules s’étendent également à votre front ou à votre visage ;
  • les pellicules ne s’estompent pas après un traitement de six semaines avec un shampoing antipelliculaire.

Retour au sommaire

À quoi sont dues les pellicules ?

  • Si l’origine des pellicules n’est pas tout à fait connue, il semble que certains facteurs jouent un rôle dans leur apparition.
  • Les cellules du cuir chevelu se renouvellent en permanence et les cellules mortes se détachent de l’épiderme. Dans le cas d’une peau normale, les cellules de peau mortes sont moins nombreuses et plus petites, rendant ce processus quasi invisible. Dans le cas des pellicules, les cellules se renouvellent deux fois plus vite qu’à la normale. Les cellules mortes sont de ce fait plus nombreuses à se détacher, elles s’agglomèrent et tombent des cheveux en amas visibles.
  • La plupart du temps, l’activité des glandes sébacées augmente parallèlement à l’apparition des pellicules, entraînant une surproduction de sébum et de graisse au niveau du cuir chevelu. Les pellicules s’agglomèrent alors davantage et peuvent être accompagnées de démangeaisons. Les glandes sébacées s’activant à la puberté, il n’est pas rare de voir apparaître les premières pellicules à cette période.
  • Parmi les facteurs déclenchant, citons aussi la présence de certains champignons au niveau du cuir chevelu (Pityrosporum ou Malassezia). Ceux-ci se développent également à partir de la puberté, surtout dans les zones riches en glandes sébacées. Ils entraînent une réaction chez certaines personnes, d’où l’apparition de pellicules, tandis que d’autres personnes ne réagissent pas.
  • Les prédispositions individuelles jouent donc un rôle important dans l’apparition des pellicules.

Retour au sommaire

Que faire pour s’en débarrasser ?

Pour pouvoir estimer si vous pouvez vous-même traiter les pellicules, il importe dans un premier temps de les distinguer d’autres affections.

S’il s’agit effectivement de pellicules, aucun traitement ne permet d’éliminer définitivement ces embarrassants petits flocons blancs. Un lavage régulier avec un shampoing antipelliculaire est provisoirement le seul remède.

  • Commencez par vous laver les cheveux tous les deux à trois jours avec un shampoing antipelliculaire. Répétez l’opération jusqu’à ce que les symptômes soient sous contrôle. Comptez généralement six semaines. L’évolution future varie fortement d’un individu à l’autre. Certaines personnes sont contraintes de poursuivre le traitement sans l’interrompre, d’autres restent de longs mois sans la moindre pellicule entre deux rechutes.
  • Laissez toujours agir le shampoing cinq à dix minutes. Il pourra alors pleinement produire ses effets.
  • Lisez toujours attentivement la notice d’utilisation. En effet, des mesures de précaution supplémentaires peuvent s’avérer nécessaires si le shampoing renferme certains principes actifs comme des substances fongistatiques, anti-inflammatoires ou anti-démangeaisons et/ou destinées à décoller la couche cornée. Une réaction allergique à ces composés n’est en effet pas à exclure chez certaines personnes. Notez toutefois que les shampoings en vente libre sont sûrs. Rien ne prouve en effet que les composés actifs sont assimilés via la peau.

Il existe plusieurs types de shampoings antipelliculaires qui ont tous leur propre mode d’action. Les shampoings à base de sulfure de sélénium et à base de kétoconazole sont disponibles sans prescription chez le pharmacien. Le sulfure de sélénium ralentit la régénération des cellules épidermiques, tandis que la kétoconazole a des propriétés fongicides. Demandez conseil à votre pharmacien.

Retour au sommaire

Les squames sont-elles toujours la conséquence des pellicules ?

Les squames ne sont pas uniquement causées par les pellicules. Elles peuvent également traduire la présence d’autres affections.

Allergie de contact


En cas d’allergie de contact, les symptômes apparaissent rapidement après l’utilisation de certains produits comme ceux utilisés pour les teintures ou les permanentes, certains shampoings et certaines pinces à cheveux en métal.

Si l’irritation se limite à une importante desquamation sans trop de plaques rouges, la distinction avec les pellicules est parfois difficile à faire. Certains tests permettent de lever le mystère et d’attester de l’allergie à certaines substances. Mais vous pouvez également tenter de découvrir vous-même quel produit est la cause de ces lésions qui démangent.

Il importe également d’utiliser correctement les produits de soins capillaires :

  • rincez-vous bien les cheveux après avoir utilisé du savon ou du shampoing ;
  • tenez votre sèche-cheveux à distance du cuir chevelu, surtout s’il est fort chaud ;
  • testez systématiquement les produits de coloration avant de les utiliser. Tester uniquement avant la première utilisation ne suffit pas, l’allergie se manifestant généralement après une application répétée.

Psoriasis


Le psoriasis est caractérisé par des plaques rouges, aux bords généralement nets, et par une desquamation blanche-argentée collante.

Dans la moitié des cas, l’affection survient uniquement au niveau du cuir chevelu. Il s’agit toutefois dans certains cas d’un signe avant-coureur de la présence de psoriasis sur d’autres parties du corps.

La cause de cette affection est inconnue. Votre médecin avisera du meilleur traitement à vous proposer.

Microsporie


La microsporie est une infection contagieuse du cuir chevelu qui touche principalement les enfants. Les cheveux deviennent très cassants et il n’est pas rare que les patients infectés présentent un cuir chevelu dégarni par endroit.

L’affection est principalement transmise par les chats et les chiens contaminés, qui présentent par endroit un pelage dégarni et desquamé. Un examen microscopique des cheveux permet de poser le bon diagnostic. Cette affection est bien moins présente que par le passé en raison des meilleurs conditions d’hygiène. Votre médecin avisera du meilleur traitement à vous proposer.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne