AccueilMaladiesListe des maladies

Rotavirus (grippe intestinale ou gasto-entérite virale)

Le rotavirus provoque chez les bébés et les enfants en bas âge une grippe intestinale caractérisée par une diarrhée extrêmement contagieuse.

Le virus

À l'échelle mondiale, ce virus touche pratiquement tous les enfants de moins de cinq ans au moins une fois, dont certains cas sont d'ailleurs fatals. Dans nos contrées, le rotavirus est généralement actif en hiver et au tout début du printemps. Il est responsable de pratiquement la moitié de tous les cas de diarrhée diagnostiqués chez les enfants de moins de deux ans. Pire encore : à l'âge de trois ans, tous les enfants ont été infectés au moins une fois par le rotavirus. De par son caractère hautement contagieux, ce virus est même à l'origine de petites épidémies, surtout dans les crèches.

Le traitement d'une grippe intestinale est identique à celui d'une diarrhée.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes de cette infection ?

La maladie se déclare généralement un ou deux jours après l'infection.

Cette dernière se manifeste par les symptômes suivants :

  • fièvre ;
  • vomissements ;
  • diarrhées liquides.

Si les vomissements durent quelques jours, la diarrhée peut persister jusqu'à une semaine. Pendant l'infection, la paroi intestinale est également touchée, ce qui peut provoquer des problèmes de digestion des matières grasses et des sucres.

La déshydratation constitue le problème le plus important en cas d'infection par le rotavirus. Les symptômes sont les suivants :

  • muqueuses desséchées ;
  • fontanelles creusées ;
  • yeux renfoncés ;
  • faible production d'urine.

En cas de déshydratation extrême, l'infection peut être mortelle. Heureusement, ce cas ne se présente que très rarement.

Conséquences à long terme


L'infection n'a aucune conséquence à long terme. Certains enfants peuvent toutefois souffrir de problèmes de digestion de produits laitiers pendant une période prolongée, parfois jusqu'à trois mois.

Les symptômes sont les suivants :

  • ventre rond ;
  • nombreuses flatulences ;
  • perte d'appétit ;
  • croissance ralentie.

Le remplacement provisoire de produits laitiers par des produits au soja permet de diminuer les symptômes.

Après chaque infection, le système immunitaire de l'enfant se renforce, de telle sorte que les symptômes sont moins prononcés en cas de nouvelle infection. À l'âge de cinq ans, le système immunitaire de pratiquement tous les enfants est suffisamment résistant pour lutter contre l'apparition des symptômes. À partir de ce moment, plus aucun symptôme n'est donc perceptible en cas d'infection.

Retour au sommaire

Comment le rotavirus se propage-t-il ?

L'origine du rotavirus est inconnue. Nous savons uniquement qu'il se trouve dans les selles des personnes infectées, entre le moment de l'infection et une période d'environ huit jours après la disparition des symptômes.

Généralement, l'infection se produit par :

  • le serrage de mains ;
  • la préparation d’aliments ;
  • la manipulation de clenches de porte, de jouets ou d'autres objets.

Le virus peut se propager à grande vitesse, surtout lorsque l'hygiène est insuffisante. Mais même en cas d'hygiène optimale, tel que dans un hôpital par exemple, il est impossible d'écarter totalement les risques d'infection.

Même en vous lavant soigneusement les mains après une visite aux toilettes, vous ne pouvez pas toujours empêcher que de minuscules particules de selles ne restent sur vos mains. Les personnes contaminées asymptomatiques ne savent d'ailleurs pas qu'elles sont porteuses du virus. Cette situation ne fait qu'accroître le risque de propagation, d'autant plus qu'une très faible quantité de virus est nécessaire pour contaminer une personne.

Retour au sommaire

Comment éviter l'infection ?

Pour éviter la propagation du rotavirus, les enfants, leurs parents et le personnel des crèches doivent se laver régulièrement les mains.

Toute personne entrant en contact avec des excréments d'enfants contaminés doit idéalement porter des gants. Les vêtements souillés doivent de préférence être lavés à au moins 50°C, ce qui correspond à la température de suppression du virus.

La vaccination à un âge précoce peut éviter l'infection. Les nourrissons vaccinés seront protégés à 85 % contre les infections graves et à 100 % contre les formes externes de déshydratation.

Retour au sommaire

Source : « Zal ik de dokter bellen ? Medisch ABC voor het hele gezin », Dr. Michiel Callens, éditions Lannoo, 2009, 319 pages (traduction libre : « Dois-je appeler le médecin ? Abécédaire médical pour toute la famille »)

Voir aussi