AccueilMaladiesListe des maladies

Sinusite

Provocant écoulements, douleurs faciales, maux de tête... la sinusite est due à une accumulation de mucus dans les sinus. Cela constitue ainsi un terrain propice au développement de toutes sortes de bactéries. Cette inflammation est une affection assez fréquente.

C'est quoi, les sinus ?

Les sinus ou sinus paranasaux sont des cavités remplies d'air contenues dans les os crâniens et communiquant avec le nez. Ils constituent en quelque sorte des impasses de l'appareil respiratoire supérieur et servent à réduire le poids de la tête. On les divise en quatre groupes : les sinus maxillaires, les sinus frontaux, les sinus ethmoïdaux et les sinus sphénoïdaux.

Tout comme l'intérieur du nez, les sinus sont tapissés d'une muqueuse spécifique aux voies respiratoires. En cas de rhume, la muqueuse enfle et produit une quantité plus abondante de mucus (morve) qu'en temps normal. Le rhume réduit également l'efficacité des cils vibratiles responsables de l'évacuation du mucus vers l'extérieur. Tout cela peut provoquer l'obstruction des ouvertures situées entre les sinus et le nasopharynx. S'ensuit une accumulation de mucus dans les sinus, constituant un terrain propice au développement de toutes sortes de bactéries. Si ces bactéries se développent, les sinus se remplissent d'une morve purulente et s'enflamment. On parle alors d'une inflammation des sinus, mieux connue sous le nom de sinusite.

Retour au sommaire

Quelles sont les causes de la sinusite ?

La sinusite est le plus souvent la conséquence d'un rhume. Toutefois, dans certains cas, d'autres causes sont à l'origine de l'accumulation de mucus et ainsi de l'inflammation.

Parmi les coupables, citons notamment :

  • les polypes du nez ;
  • les allergies ;
  • un blocage occasionné par un corps étranger dans une narine ;
  • une tumeur ;
  • un abcès dentaire ;
  • une déviation de la cloison nasale ;
  • certaines maladies héréditaires ;
  • un système immunitaire affaibli ;
  • une atteinte des cils vibratiles par une utilisation abusive de gouttes pour le nez et la fumée de cigarette.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes de la sinusite ?

La sinusite provoque de nombreux symptômes, notamment des douleurs faciales, des écoulements, voire des signes plus importants tels que de la fièvre ou un malaise général.

Dans un premier temps, il s'agit des symptômes classiques d'un rhume : écoulement nasal, nez bouché ou éternuements. Au début, le mucus nasal est de couleur claire. Comme lors de la progression d'un rhume, en cas de sinusite, les sécrétions sont souvent plus épaisses, de couleur jaune-verte et dégagent parfois une mauvaise odeur. Lorsque le mucus coule de la cavité nasale dans la gorge (écoulement post-nasal), il provoque une toux irritante.

Outre les symptômes du rhume, vous souffrez également de douleurs faciales et d'une perte d'odorat. Vous avez une sensation de lourdeur au niveau du visage et la douleur est souvent présente dès le matin. Ces symptômes s'accompagnent souvent de maux de tête.

Les douleurs dépendent de l'endroit où se situe l'inflammation. Elles touchent souvent un seul côté du visage. Vous ressentez alors une douleur sourde et pulsatile au niveau de la cavité touchée. La douleur peut irradier vers les oreilles, les yeux et les mâchoires. Parfois comparable à un mal de dents, la douleur peut survenir ou augmenter lors de la mastication où lorsque vous vous penchez vers l'avant.

En cas d'inflammation plus sérieuse, d'autres symptômes peuvent apparaître, tels que :

  • de la fièvre ;
  • un malaise général ;
  • un manque d'appétit.

Formes


À côté des formes légères de sinusite, on distingue une forme aiguë et une forme chronique.

  • Une sinusite aiguë dure moins de quatre semaines. Elle s'accompagne des symptômes classiques de nez bouché, douleur au niveau de la cavité touchée et toux irritante. Un traitement adapté permet de réduire considérablement le risque de passage à une sinusite chronique.
  • En cas de sinusite chronique, d'une durée supérieure à six mois, les muqueuses des sinus sont affectées de manière irréversible.

Retour au sommaire

Que peut-on faire soi-même ?

Si vous souffrez uniquement de douleurs aux sinus, vous pouvez essayer vous-même de réduire les symptômes. Il n'existe malheureusement aucun moyen de faire disparaître complètement la douleur ou d'accélérer votre guérison.

  • Mouchez toujours les deux narines séparément, sans les presser.
  • Rincez votre nez régulièrement avec une solution d'eau salée. Vous pouvez vous la procurer toute faite chez le pharmacien ou éventuellement la préparer vous-même (9 g de sel dans un litre d'eau tiède). Si vous la préparez vous-même, veillez à travailler de façon hygiénique. Versez la solution dans une bouteille stérilisée à l'eau bouillante et conservez-la maximum trois jours au réfrigérateur.
  • L'inhalation de vapeur soulage la douleur chez certaines personnes. Vous pouvez pratiquer cette inhalation au-dessus d’un récipient d’eau chaude (un litre d’eau est suffisant), en respirant la vapeur qui s’en dégage, une serviette posée sur la tête. N’y ajoutez rien car l’utilité des produits à diluer dans l’eau chaude n’est pas prouvée. De plus, ils peuvent être irritants et même nocifs. On déconseille l’inhalation de vapeur chez les enfants de moins de six ans car cela pourrait brûler les muqueuses.
  • Si vos douleurs persistent, vous pouvez utiliser temporairement des gouttes nasales décongestionnantes à base de xylométazole ou d'oxymétazole. Ces gouttes décongestionnent temporairement les muqueuses du nez mais ne traitent pas la cause. Utilisez ces gouttes nasales durant cinq jours maximum.
    Leur utilisation prolongée peut en effet provoquer une dépendance. De plus, elles endommageraient à terme les muqueuses du nez et provoqueraient même de la sinusite et donc le maintien des symptômes. Évitez autant que possible d'administrer des gouttes nasales aux enfants. En savoir plus sur le traitement de la sinusite chez les enfants.
  • Vous pouvez éventuellement soulager la douleur au moyen d'un antidouleur à base de paracétamol. Lisez toujours la notice et respectez la dose maximale de 4 x 1 g par jour. Consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien avant d'administrer d'autres antidouleurs et anti-inflammatoires.
  • Ne fumez pas. Cela irrite les muqueuses et retarde la guérison.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

La plupart des patients guérissent après une à trois semaines.

Consultez votre médecin généraliste si, malgré vos soins, les symptômes persistent après deux semaines. En effet, il est primordial d'identifier à temps une sinusite aiguë.

Consultez également votre médecin généraliste si vous commencez à souffrir de :

  • fièvre au point de vous sentir très mal ;
  • fièvre persistant au-delà de 5 jours ;
  • fièvre réapparue après quelques jours sans fièvre ;
  • violents maux de tête ;
  • nausées ou vomissements ;
  • somnolence ;
  • douleurs à un œil : paupières gonflées ou rouges, œil globuleux, baisse de l'acuité visuelle ou vision double ;
  • gonflement du front.

Retour au sommaire

Les enfants sont-ils sujets à la sinusite ?

En cas de gonflement autour des yeux, principalement dans les coins intérieurs, il faut tenir compte de la possibilité que les enfants souffrent de sinusite.

Les enfants y sont toutefois moins sujets. Lorsqu'ils en sont atteints, les symptômes sont plus vagues et l'inflammation disparaît souvent d'elle-même.

Il existe 2 raisons pour lesquelles les enfants sont moins sujets à la sinusite. D'une part, leurs ouvertures de drainage sont plus larges que celles des adultes. D'autre part, leurs sinus n'ont pas atteint leur maturité. Chez un bébé, les sinus ne sont pas ou sont à peine développés.

La formation des sinus ne commence vraiment que lors de l'apparition des dents définitives. À l'âge de 12 ans, ce processus est accompli et les sinus sont entièrement à maturité.

L’inhalation de vapeur est déconseillée aux enfants de moins de six ans car cela peut notamment brûler les muqueuses du nez.

Évitez également autant que possible d'administrer des gouttes nasales aux enfants. N'administrez à vos enfants que des gouttes nasales pédiatriques adaptées au cas où l'obstruction nasale génère des douleurs fréquentes et où l'utilisation d'une solution d'eau salée ne procure aucun soulagement.

Retour au sommaire

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi