AccueilMaladiesListe des maladies

Troubles du plancher pelvien

Normalement, les muscles du plancher pelvien doivent être en légère tension. Ils ne doivent l'être ni trop, ni trop peu. Ces muscles sont comparables à un élastique : lorsqu'ils sont tendus de façon excessive, leur élasticité devient trop faible, voire inexistante. En revanche, en cas d'absence de tension, l'élastique est complètement lâche et perd toute efficacité. Il en va de même pour le plancher pelvien, qui peut être soit insuffisamment, soit trop tendu.

Muscles pelviens trop faibles

La cause la plus fréquente des troubles du plancher pelvien réside dans une hypotonie musculaire. Ces muscles pelviens hypotoniques obligent d'autres muscles de votre organisme à reprendre leur rôle, ce qui a tendance à les surcharger.

Parmi les symptômes classiques de muscles pelviens trop faibles, citons :

  • Difficultés à se retenir d'uriner voire incontinence urinaire d’effort ;
  • Souffrir de constipation ou de pertes involontaires de selles ;
  • Affaissement de la vessie, de l'utérus ou des intestins.

Retour au sommaire

Muscles pelviens trop tendus

Afin de pouvoir vider correctement la vessie et les intestins, il est important que les muscles pelviens puissent se relâcher temporairement. La personne souffrant de muscles pelviens excessivement tendus pourra ressentir une sorte de résistance et aura des difficultés à uriner ou à aller à la selle. L'urètre peut se rétracter et le muscle orbiculaire autour de l'anus se refermer. De même, les muscles situés à l'entrée du vagin sont également souvent tendus.

Symptômes fréquents d'un plancher pelvien excessivement tendu :

  • Envie d'uriner à répétition, parfois jusqu'à 10 voire 20 fois par jour, ainsi que la nuit ;
  • Difficulté de commencer à uriner ou jet irrégulier lors de la miction ;
  • Infections vésicales récurrentes ;
  • Problème de selles, tels que la constipation, des hémorroïdes ou la sensation que quelque chose « reste » ;
  • Problèmes sexuels tels que des douleurs lors des rapports et sensation de brûlure à l'entrée du vagin ;
  • Douleurs lancinantes au niveau du bas-ventre, du bassin, du dos ou de l'aine.

Retour au sommaire

Quelles sont les causes des troubles du plancher pelvien ?

Différentes causes peuvent être à l'origine des troubles des muscles du plancher pelvien.

Plancher pelvien trop faible


  • Une grossesse et/ou un accouchement conduisent à un étirement extrême des muscles du plancher pelvien. Lors de l'accouchement, le plancher pelvien fait toujours l'objet de lésions : soit il se déchire légèrement, soit il est légèrement incisé par le gynécologue, ce qui provoque son affaissement.
  • Constipation vous incitant à pousser davantage lorsque vous allez à selles.
  • Toux chronique à la suite de problèmes pulmonaires ou de tabagisme.
  • Obésité conduisant à une charge excessive sur les muscles et à une mauvaise tension musculaire.
  • Mauvaise condition physique, insuffisamment d'exercice physique ou exercices physiques insuffisamment diversifiés. Le plancher pelvien est également très sollicité en cas de station assise ou debout prolongée. Un dos trop creux ou au contraire trop rond conduit aussi à un affaiblissement des muscles du plancher pelvien.
  • Les changements hormonaux intervenant au cours de la ménopause conduisent également à un affaiblissement des tissus autour de l'urètre, de la vessie et du plancher pelvien.
  • Affaiblissement héréditaire des tissus conjonctifs.
  • Intervention chirurgicale au niveau de la prostate, du petit bassin, de l'utérus ou de la vessie.
  • Souvent, le port de hauts talons favorise l'affaiblissement du plancher pelvien en raison d'un dos trop creusé.

Plancher pelvien trop tendu


Un plancher pelvien excessivement tendu trouve dans la plupart des cas son origine dans des facteurs psychologiques.

D'autres causes possibles sont :

  • Douleurs ;
  • Expériences sexuelles négatives ;
  • Apprentissage de la propreté trop intensif ;
  • Éducation instillant la croyance que le bas du corps est sale.

Retour au sommaire

Quand consulter un médecin ?

Bien que cette problématique soit encore extrêmement taboue et que la plupart des gens préfèrent généralement ne pas en parler, il est recommandé de consulter votre médecin traitant dès l'apparition des symptômes.

Essayez dans ce cadre de décrire de la façon la plus précise et concrète possible vos symptômes. À travers une discussion sur vos antécédents urologiques et éventuellement gynécologiques, le médecin essaiera de déterminer la cause de vos symptômes. Parfois, des examens complémentaires, tels qu'un examen gynécologique ou un examen urologique, seront nécessaires.

Sur la base du diagnostic posé, votre médecin vous prescrira éventuellement de la kinésithérapie et/ou un traitement médicamenteux. Si ce traitement ne conduit à aucune amélioration des symptômes après quelques semaines, vous serez réorienté vers une aide médicale spécialisée, en fonction de la cause supposée de vos symptômes.

Retour au sommaire

Comment prévenir les troubles du plancher pelvien ?

Il est difficile de dire s'il est possible de prévenir les troubles du plancher pelvien. Pour les femmes, il est souvent conseillé d'effectuer des exercices de renforcement musculaire pendant la grossesse, mais aussi certainement après l'accouchement. Mais il n’est pas toujours possible de prévenir les troubles.

En cas de plancher pelvien trop faible, il est important de renforcer les muscles de cette zone au moyen d'exercices spécifiques. Souvent les symptômes diminueront. Dans d'autres cas, vous pourrez par exemple éviter qu'ils ne s'intensifient ou qu'ils ne reviennent après une opération.

Vous pouvez également modifier vos habitudes de vie au quotidien afin d'éviter l'apparition des symptômes.

Retour au sommaire