AccueilMaladiesListe des maladies

Tuberculose

La tuberculose est une maladie grave, infectieuse et contagieuse causée par une bactérie : le bacille de Koch.

Cette maladie s’attaque principalement aux poumons, dont elle détruit les tissus, mais elle peut également être localisée ailleurs (les os, les reins ou les ganglions lymphatiques, par exemple) ou se généraliser à tout l’organisme.

Sans traitement approprié, la tuberculose-maladie tuerait 2 malades sur 3. En revanche, un traitement bien suivi permettrait une guérison dans une grande majorité des cas (selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé).

Quels sont les symptômes de la tuberculose ?

Près d’un tiers de la population mondiale est infecté par la bactérie de la tuberculose, mais seulement 10 à 15% développent réellement la maladie. La majorité des personnes infectées ne la développe donc pas : on parle dans ce cas de tuberculose latente.

Le système immunitaire parvient à empêcher le bacille de Koch de produire ses effets. La personne ne présente alors aucun symptôme et n’est pas contagieuse.

En revanche, lorsque le système immunitaire est affaibli (malnutrition, diabète, sida…), les bactéries peuvent proliférer et la tuberculose-maladie peut ainsi se développer.

Les symptômes ne sont au départ pas très caractéristiques :

  • fatigue ;
  • léthargie ;
  • légère fièvre.

En cas d’infection au niveau des poumons, on notera une toux persistante avec des douleurs respiratoires, des expectorations lors de la toux éventuellement mêlées de sang.

A un stade avancé de la maladie, la personne perd l’appétit (et donc du poids) et s’affaiblit. Elle peut alors ressentir des sueurs durant la nuit.

La maladie touche généralement les poumons, mais peut aussi concerner d’autres organes ou parties du corps. Dès lors, des symptômes peuvent également se manifester au niveau des vertèbres, des articulations, des ganglions lymphatiques ou du système digestif par exemple.

Chez les personnes dont le système immunitaire est particulièrement affaibli, la bactérie peut se situer dans le sang.

Retour au sommaire

Quelles sont les personnes à risque ?

Cette maladie frappe principalement les populations pauvres et défavorisées des pays en voie de développement (95% des cas). De nouveaux cas de tuberculose se déclarent régulièrement en Belgique dans les populations de primo-arrivants et chez les personnes qui sont en contact avec elles.

Les demandeurs d’asile, immigrants, détenus, toxicomanes, sans-abris, marins ainsi que le personnel soignant en contact avec des patients atteints de la tuberculose ou les personnes voyageant dans des zones endémiques présentent plus de risque d’être infectés.

D’autres groupes de personnes sont également plus susceptibles de développer la maladie : les jeunes enfants, les adolescents, les personnes ayant récemment été infectées, dont le système immunitaire est faible (ou affaibli par la prise de certains médicaments) ou souffrant d’une maladie chronique telle que le diabète, une maladie rénale ou un cancer.

L’amélioration des conditions d’hygiène et l’arrivée des traitements par antibiotiques ont largement contribué à la baisse de fréquence de la maladie.

Retour au sommaire

Comment la tuberculose se transmet-elle ?

Seules les personnes présentant les symptômes de la tuberculose au niveau des poumons sont contagieuses. Celles atteintes par une tuberculose latente ne le sont pas.

Pour les personnes contagieuses, une contamination de l’entourage peut avoir lieu lorsqu’elles rient, parlent, toussent, éternuent, chantent… Des gouttelettes de salive contaminées peuvent en effet être projetées dans l’air.

Le risque de contagion dépend de la quantité de bactéries présentes dans les muqueuses de la personne infectée, de la durée et de l’intensité du contact, ainsi que de la ventilation de la pièce.

Retour au sommaire

Comment prévenir l’infection ?

Il est difficile de prévenir l’infection, mais un diagnostic et un traitement rapides peuvent parfois empêcher une tuberculose latente de se développer en tuberculose-maladie.

La vaccination contre la tuberculose est assez peu efficace. Elle permet principalement d’éviter de sérieuses complications chez les personnes déjà infectées par la bactérie.

La vaccination est recommandée pour les jeunes enfants dans les pays fortement frappés. En Belgique, elle n’est administrée qu’à un groupe à risque très spécifique.

Retour au sommaire

Comment traiter la tuberculose ?

La présence de bacilles de Koch dans l’organisme peut être détectée par un test cutané (intradermoréaction ou plus communément appelé « cuti »).

En cas de test anormal, ou lorsque les symptômes sont présents, des tests supplémentaires sont effectués. Une radiographie des poumons est réalisée ainsi qu’une analyse des expectorations, si nécessaire.

Pour une personne infectée récemment par une tuberculose latente, qui n’a donc pas développé la maladie, un traitement antibiotique (un ou deux antibiotiques différents) peut être prescrit si le médecin estime qu’elle présente des risques de développer une tuberculose-maladie. Ce traitement préventif dure 6 à 9 mois et permet d’éviter le déclenchement de la maladie dans 80 à 90% des cas.

Si la tuberculose-maladie est déclarée, un traitement poly-antibiotique plus énergique (3 à 5 antibiotiques différents durant la phase initiale), doit être suivi le plus rapidement possible. Il soulage le patient, tue les bactéries et permet rapidement d’éviter la contagion. Ce traitement par voie orale doit être rigoureusement suivi durant 6 à 12 mois. Cela implique un suivi médical et infirmier intensif. Un traitement incomplet ou inadapté peut en effet favoriser la croissance et la propagation de bactéries devenues résistantes au traitement.

En cas d’infection à des bacilles résistants, de symptômes importants en dehors des poumons ou d’une localisation de la bactérie dans le sang, le traitement sera plus long.

Retour au sommaire

En collaboration avec www.mongeneraliste.be