AccueilMaladiesListe des maladies

Ulcère de l'estomac

Un ulcère de l’estomac peut survenir lorsque le mucus qui tapisse l’estomac n’offre pas une protection suffisante contre l’acidité dans laquelle il baigne.

Qu'est-ce qu'un ulcère de l'estomac ?

Les parois internes de l’estomac et de la première partie de l’intestin grêle (appelée duodénum) baignent dans un environnement très acide, indispensable à la digestion. Notre organisme produit donc une protection interne pour ces organes, sous forme de mucus tapissant leur muqueuse.

Il arrive toutefois que cette protection soit insuffisante. Des lésions plus ou moins profondes risquent alors de se former.

On parle de gastrite lorsqu’il s’agit d’érosions superficielles. Dans le cas d’un ulcère, une ou plusieurs plaies plus profondes se développent.

Dans les deux situations, les douleurs peuvent être assez intenses, mais elles ne sont pas forcément proportionnelles à la gravité du problème.

Retour au sommaire

Quels sont les symptômes d'un ulcère de l'estomac ?

Les douleurs sont, la plupart du temps, assimilées à des brûlures et peuvent être assez intenses.

Des douleurs, généralement comparables à des brûlures, apparaissent entre le sternum et le nombril.

En cas d’ulcère de l’estomac (gastrique), ces douleurs seront souvent plutôt aggravées lors de la prise de repas. S’il s’agit d’un ulcère du duodénum (duodénal), elles seront plutôt amplifiées par la faim, calmées par le repas, et de nouveau accentuées pendant la digestion (1 à 3 heures après avoir mangé).

La sensation d’être rapidement rassasié, des lourdeurs d’estomac, des éructations et des ballonnements sont parfois le lot des personnes souffrant d’un ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Les symptômes d’un ulcère apparaissent généralement de manière progressive, sur quelques semaines.

Si l’ulcère est dû à la prise de médicaments anti-inflammatoires, les symptômes se déclenchent cependant beaucoup plus rapidement.

Des nausées, des vomissements, des pertes de sang lors du vomissement ou dans les selles (dans ce cas celles-ci seront très foncées), la fatigue, une perte de poids… peuvent être un signe d’aggravation à ne pas négliger.

Les complications, comme une hémorragie à bas bruit entraînant une anémie ou une perforation, sont assez rares.

Retour au sommaire

Quelles sont les causes de l'ulcère de l'estomac ?

La bactérie Helicobacter pylori ainsi que les anti-inflammatoires sont les causes les plus fréquentes d’ulcère gastrique ou duodénal.

Les ulcères sont le plus souvent liés à la présence, dans les muqueuses de l’estomac, d’une bactérie appelée Helicobacter pylori. Cette bactérie entretient un état inflammatoire chronique de la muqueuse.

Parmi les causes fréquentes d’ulcère, il faut également citer la prise de certains médicaments, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou l’aspirine.

Les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien peuvent également développer un ulcère de l’œsophage.

Les habitudes de vie peuvent bien entendu également jouer un rôle dans l’apparition d’un ulcère : le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, le stress… sont des facteurs favorisants.

Dans certains cas, il peut également s’agir d’une prédisposition héréditaire.

Retour au sommaire

Comment diagnostiquer un ulcère de l'estomac ?

L’endoscopie permet de confirmer le diagnostic d’ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Le médecin généraliste peut évoquer un diagnostic d’ulcère gastrique ou duodénal sur base de son examen médical ainsi que sur base des signes que vous lui décrivez.

Le diagnostic peut être confirmé par une endoscopie. Par un tube souple qu’il introduit dans votre système digestif en passant par la bouche, le gastro-entérologue peut observer les muqueuses et faire des prélèvements. Cet examen dure une quinzaine de minutes. Il n’est pas très douloureux, mais est assez désagréable.

Dans le cas de telles plaintes gastriques chez les personnes de plus de 55 ans n’ayant jamais souffert de l’estomac auparavant, le médecin proposera souvent d’emblée une endoscopie pour confirmer le diagnostic et surtout vérifier qu’il n’y a pas de cancer sous-jacent.

Retour au sommaire

Comment soigner un ulcère de l'estomac ?

Plusieurs traitements sont possibles, en fonction des causes de cette affection. Dans tous les cas, la consommation de tabac sera fortement déconseillée.

Des médicaments tels que les antihistaminiques H2, les antiacides ou les inhibiteurs de la pompe à protons peuvent diminuer l’acidité, réduire ainsi les douleurs et favoriser la cicatrisation de l’ulcère.

Si l’ulcère est dû à la bactérie Helicobacter pylori, les antibiotiques spécifiques permettront d’éradiquer la bactérie et de réduire le risque de récidive.

Beaucoup d’ulcères guérissent spontanément en quelques semaines, notamment s’ils sont dus à la prise de médicaments anti-inflammatoires ou d’aspirine qui seront bien entendu immédiatement stoppés. Il conviendra d’éviter ce type de médicaments par la suite.

Il est possible de se procurer des traitements contre l’ulcère en vente libre, mais en demandant conseil à son pharmacien. Toutefois, si les symptômes persistent ou s’aggravent après quelques jours, la consultation d’un médecin s’avère indispensable.

Enfin, pendant le traitement, et pour réduire le risque de récidive, il est recommandé d’éviter définitivement le tabac.

Retour au sommaire

En collaboration avec www.mongeneraliste.be

Voir aussi